Légumes : les anticyclones jouent aux trouble-fêtes | Défi Économie Aller au contenu principal

Légumes : les anticyclones jouent aux trouble-fêtes

Légumes

Les prix de certains légumes ont pris l’ascenseur. Cela est dû aux anticyclones et vagues de froid qui frappent le pays, explique Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association. Il estime la hausse autour de 15 %. Toutefois, il prévoit une stabilisation graduelle dans les semaines à venir, si les conditions climatiques s’améliorent.

Une tournée dans les différents points de vente, mercredi matin, a confirmé que le prix de la pomme d’amour continue sa courbe descendante. Aux marchés de Port-Louis, Curepipe et Rose-Hill, elle se vend entre Rs 25 et Rs 40 le demi-kilo dépendant de la qualité. « On s’attend à des baisses plus conséquentes dans les jours à venir », avance Kreepalloo Sunghoon. Il y a une « surabondance de pommes d’amour sur le marché en ce moment car des planteurs ont misé sur la culture de cette denrée, croyant que les prix resteraient pendant longtemps à Rs 120 le demi-kilo ».

Parmi les autres légumes en abondance sur le marché : le chou (Rs 40), le chou-fleur (Rs 75 l’unité), le chouchou (Rs 15 le demi-kilo) et la bringelle (Rs 15 le demi-kilo).

Toutefois, on constate une hausse des prix d’autres légumes  : la margoze (Rs 60-Rs 70 le demi-kilo), le haricot (Rs 50 le demi-kilo), la pipangaille (Rs 40 le demi-kilo) et le pâtisson (Rs 70-Rs 75 l’unité).