Helen Brand, CEO mondiale de l’ACCA : «Les experts-comptables doivent être créatifs» | Défi Économie Aller au contenu principal

Helen Brand, CEO mondiale de l’ACCA : «Les experts-comptables doivent être créatifs»

Helen Brand

CEO Mondiale de l’Association of Chartered Certified Accountants (ACCA), Helen Brand était en visite à Maurice du 22 au 25 octobre dans le cadre de la 10e édition de New Members Ceremony de l’ACCA Mauritius. Un événement qui marque la reconnaissance de nouveaux membres. Durant sa visite, elle s’est confiée au Défi Quotidien.

Le digital et l’éthique sont des atouts indiscutables pour exercer le métier de comptable.

Quel est votre constat sur la performance des comptables d’ACCA à Maurice ?
Les experts-comptables ACCA ont une qualification très élevée et ont dû passer par notre processus d’évaluation, très strict, avant d’obtenir leur validation en tant qu’expert-comptable certifié (Chartered Certified Accountant), membre de l’ACCA. Grâce à cette qualité de formation et de reconnaissance professionnelle, il y a dans le monde et à Maurice une forte demande pour les experts-comptables ACCA, qui travaillent à tous les niveaux dans des entreprises et organisations gouvernementales de nombreux secteurs. Ces membres de l’ACCA se voient ainsi confier des missions à des postes de responsabilité. Leurs compétences très variées, mais fortes, au-delà des éléments purement techniques de la comptabilité, font d’eux des partenaires de la croissance des organisations privées et publiques.

Cette forte contribution des experts comptables ACCA au développement et à la performance des entreprises et autres organisations s’appuie sur le curriculum de l’ACCA et ses principes éthiques. Ce curriculum est mis à jour régulièrement, afin d’être cohérent avec les besoins du monde professionnel. Il est aussi en phase avec les tendances actuelles et les prévisions concernant la technologie, la société et l’économie. Les ACCA Affiliates, c’est-à-dire les étudiants qui ont réussi à tous les examens ACCA, disposent de connaissances, de compétences et de principes éthiques qui sont des atouts pour la réalisation de leurs tâches. Les Affiliates, qui deviennent ensuite membres de l’ACCA, ont une expertise encore plus forte, qui profite à leurs employeurs et partenaires professionnels. Le fait que ces membres de l’ACCA ont le devoir de respecter notre code d’éthique, renforce la confiance qu’ils inspirent en ce qu’il s’agit de leurs aptitudes et de leur intégrité.

Quelles sont les nouvelles tendances en comptabilité ?
L’évolution technologique est une tendance très forte et elle le restera encore au cours des prochaines années. Il y a des développements rapides dans de nombreux domaines liés à la technologie, à l’exemple de la robotisation des procédures, l’intelligence artificielle, le blockchain, le big data, la cyber-sécurité, la fintech, la crypto monnaie et tant d’autres… La profession comptable aussi bien que les régulateurs se doivent d’être prêts et d’anticiper l’impact de ces développements technologiques. L’ACCA a, d’ailleurs, identifié le facteur 'digital' comme étant l’un des éléments des 'quotients for success' pour notre profession. En sus des qualités techniques et éthiques, les experts-comptables doivent être créatifs, avoir de l’« intelligence émotionnelle » et la vision nécessaire en mettant en œuvre les technologies, les capacités, les pratiques, les stratégies et la culture liées au digital.

Il y a une forte demande pour les experts comptables ACCA à Maurice.

Quel est le sentiment des comptables face à l’apparition des nouveaux outils de la Fintech ?
Les développements technologiques sont les bienvenus. La profession comptable a, d’ailleurs, toujours été très intéressée à adopter les dernières technologies et à optimiser les possibilités qu’elles offrent, aussi bien pour les comptables que pour leurs clients et pour les organisations pour lesquelles ils travaillent.  La fintech est l’un des moteurs principaux de toute une tendance à la digitalisation, qui accélère le rythme de l’évolution de notre métier. Cette évolution rend encore plus forte la valeur créée par la profession comptable, et ce, pour les start-ups et les PME en particulier, en apportant notamment une simplification des procédures qui aide grandement les entreprises de ces catégories. Les analyses efficaces que les experts-comptables réalisent seront un élément indissociable de l’utilisation de la fintech, au fur et à mesure qu’elle devient de plus en plus présente dans le tissu économique et social.

Dans quelle mesure, les avancements technologiques affectent-ils la profession comptable ?
Ils ont une influence considérable et continueront à en avoir. La profession comptable doit se préparer à ce changement. Le rapport Generation Next de l’ACCA est basé sur des recherches concernant les aspirations et les préférences des plus jeunes membres exerçant ce métier. Il démontre que 84 % des personnes interrogées pensent que la technologie permettra aux professionnels de la finance de se concentrer sur des opérations à plus forte valeur ajoutée et que 67  % d’entre eux estiment que la technologie rendra caduques des postes à des fonctions de base. Cette génération s’attend, en effet, à ce que les « logiciels robots » et d’autres technologies entraînent l’automatisation de certaines fonctions, libérant ainsi les comptables de ces tâches et leur permettant d’opérer à un niveau plus stratégique.

La formation des comptables, est-elle appelée à évoluer ?
Oui et l’ACCA en tant qu’organisation professionnelle pour des comptables, s’assure que tel est le cas. Les développements, notamment ceux concernant la technologie, apportent de nouvelles opportunités et transforment le rôle de l’expert-comptable en faisant encore plus de lui un partenaire du développement grâce à sa participation aux prises de décision et à la gestion des risques. Cette situation change très vite. Les comptables professionnels sont à l’avant-plan et ont un rôle important à jouer pour l’adoption des nouvelles technologies qui permettent un meilleur fonctionnement des entreprises et des organisations publiques.

C’est pour cela que les transformations apportées à la qualification ACCA, en 2016, ont mis l’accent sur les compétences dans le digital et sur l’éthique, car ce sont des atouts indiscutables pour exercer ce métier, aujourd’hui et demain. L’ACCA met, d’ailleurs, régulièrement à jour son curriculum et notre programme de Continuous Professional Development (CPD) permet à nos membres de développer des connaissances et des compétences qui sont en phase avec les réalités et les besoins du moment.