Anourag Ragen : la spécialiste de la glace et du sorbet | Défi Économie Aller au contenu principal

Anourag Ragen : la spécialiste de la glace et du sorbet

Anourag Ragen
Anourag Ragen déplore le manque de formation dans la confection de la glace et du sorbet à Maurice.

De la glace à la vanille, au chocolat, au café, au ‘oreo’ ou encore du sorbet à base de fruits tropicaux tels que mangue, fruit de la passion, ananas, citron et letchi… C’est ce que propose Glace Délice. La directrice de l’entreprise Anourag Ragen nous raconte son parcours.

Cela fait maintenant plus de 25 ans qu’Anourag Ragen est spécialisée dans la confection des glaces avant de fabriqeur du sorbet à base de fruits tropicaux.  « Auparavant, mon père et moi gérions une cafeteria sur la route de Grand-Baie. Outre le café, on faisait aussi de la glace », raconte-t-elle. Elle a alors eu la chance de faire connaissance des glaciers français.  « Ils nous ont encouragés à le faire d’une façon professionnelle.

Nous avons acheté des machines spécifiques pour fabriquer de la glace. À cette époque, c’était un investissement assez énorme », fait-elle ressortir, soulignant qu’elle travaillait avec son père dans le business avant d’être rejointe par son époux. À l’achat des machines et des équipements, l’entrepreneure a été formée sur la production de la glace en France. « En France, j’ai aussi appris auprès les glaciers dont j’avais fait la connaissance à Maurice. C’est grâce à eux et au soutien de mon époux que j’ai connu le succès », soutient-elle. Elle déplore toutefois le manque de formation dans la confection de la glace et du sorbet à Maurice.

Sur commande

Depuis que la configuration commerciale a radicalement changé dans le Nord de l’ile, Anourag Ragen travaille principalement sur commande. « Avec l’avènement des centres commerciaux, la façon de faire du business à Grand-Baie a changé. Les Mauriciens sont de plus en plus nombreux à fréquenter un centre commercial au lieu de s’installer uniquement dans une cafeteria. Ainsi, il est nécessaire de revoir toutes les stratégies », dit-elle. Elle avait même ouvert une glacerie à Goodlands mais sans succès.

La gérante de Glace Délice ne compte pas baisser les bras. « Mon époux et moi travaillons dur pour emmener notre business à bon port », se réjouit-elle.  Cette dernière est aussi maman d’une fille en HSC.

Ce qu’elle propose

  • Les crèmes glacées : vanille, chocolat, amande, fraise, coco, café, oreo, dame blanche, vanille sésame, kulfi…Au total, il faut compter plus d’une quinzaine de variétés  fabriquées sur commande.
  • Les sorbets : à base de fruits tropicaux tels que mangue, fruit de la passion, ananas, citron, tamarin et letchis (en saison).
  • Les prix : Il faut compter entre Rs 175 et Rs 200.