Aller au contenu principal

Consommation : les aliments sains séduisent les Mauriciens

Photo Source : Internet

Les infusions drainantes ou minceur et aliments sans sucre ont la cote à Maurice. Quelle est la demande pour ces commodités ? Petit tour d’horizon.

L’adage « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es » prend davantage de sens, car de nombreux Mauriciens sont soucieux de leur santé. La demande pour des produits sains monte ainsi en flèche.

Ce fait est corroboré par plusieurs fournisseurs. Ingrid Appou, Brand Manager chez Panagora explique « Au contact des Mauriciens sur le terrain, nous constatons un engouement pour la consommation de produits sains. En termes de valeur, on voit chez certains acteurs des croissances de plus de 10 % d’une année sur l’autre, tous produits confondus. La demande pour ces produits dits ‘healthy’ continue à grandir ».

Commercialisé par Panagora depuis plus d’un an, Sweet Switch propose des chocolats, des biscuits, des pâtes à tartiner et des confitures sans sucres ajoutés à base de Stevia (extrait de plante naturel). Nos produits sont  diabetic-friendly poursuit Ingrid Appou.

Pour répondre aux exigences des consommateurs, Edendale Distributors a, lui, étoffé sa gamme de produits en lançant Anchor Life.

En sus, les produits drainants et minceur sont très prisés « pour des propriétés diurétiques qui jugulent la rétention d’eau, afin de perdre du poids efficacement ». Un responsable de rayons chez Super U soutient : « Le thé vert et d’autres produits détox se vendent à partir de Rs 150 et  les biscuits sans sucres à partir de Rs 100 ».

Dheeraj Nilamber, directeur de Tea House conclut : « Nos produits sont certifiés biologiques et nos exploitations sont agréées Agriculture Biologique par Ecocert France. Grâce à une forte demande, nous avons augmenté notre production mensuelle à 600 boîtes de thé et nous lancerons bientôt notre poudre de Moringa haut de gamme. »

En chiffres

  • Selon la Mauritius Non Communicable Diseases Survey 2015, 398 417 personnes âgées entre 25 et 45 ans ont un problème de poids.
  • Le dernier sondage réalisé par le ministère de la Santé en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé, en mai 2016, démontre que sur un échantillon de 3 375 foyers à Maurice et à Rodrigues, 42,2 % des familles ont au moins un de leurs proches qui souffre d’hypertension artérielle et de maladies associées.
  • Environ 257 442 personnes âgées entre 25 et 74 ans souffrent du diabète à Maurice, selon la Mauritius Non Communicable Diseases Survey 2015.