Aller au contenu principal

Commerce : Woolworths souhaite se développer davantage à Maurice

Woolworths
Le groupe se retire de l’Afrique de l’Ouest mais compte renforcer sa présence au niveau régional.

Le groupe sud-africain de la chaîne de magasins Woolworths compte étendre sa présence en Afrique australe, incluant Maurice. Selon l’agence Reuters, la compagnie, déjà présente dans les complexes commerciaux les plus populaires du pays, envisage de développer sa marque au niveau local. En revanche, elle en a fermé deux au Ghana. Elle n’a pas souhaité donner des explications suite à sa sortie de ce marché de l’Ouest du continent.

L’agence cite le dernier rapport annuel de Woolworths qui souligne qu’il maintiendra sa présence en Afrique de l’Est et à Maurice. « À la suite d’un examen approfondi du rendement actuel de nos opérations au Ghana, nous avons décidé de les arrêter. Nous restons confiants sur l’ensemble de la stratégie sur le continent où nous enregistrons des croissances saines dans la majorité des pays où nous sommes présents en Afrique », rapporte Reuters.

C’est la seconde fois que la chaîne de magasins se retire de l’Afrique de l’Ouest. Elle a cessé ses activités au Nigeria en 2013 en raison d’une hausse exacerbée du loyer et d’accises élevées pour faire parvenir des produits aux consommateurs du pays le plus peuplé d’Afrique.

C’est en 2014 que le groupe s’est installé au Ghana en comptant sur une croissance économique soutenue, associée à l’augmentation des revenus des ménages, d’une urbanisation croissante et d’une classe moyenne émergente.

Dynamisme

L’économie de ce pays a connu un fort dynamisme depuis une décennie avant de chuter en 2014 lorsqu’il y a eu une baisse des prix mondiaux des carburants et de l’or. Il a récupéré ces deux dernières années avec un Produit intérieur brut de 7,1 % en 2019.

Outre l’Afrique du Sud, le groupe est présent dans 11 marchés africains, notamment au Botswana, en Namibie, au Lesotho, au Swaziland, en Tanzanie, en Ouganda et au Mozambique. Au cours des 26 semaines se terminant au 23 décembre 2018, il a enregistré une croissance de 1,9 % des ventes. Le département Woolworths Fashion, Beauty and Home a subi un ralentissement des ventes de 2 % lors des ventes hivernales au cours du premier trimestre.

Elles se sont cependant améliorées lors du second trimestre par 1,7 %. La marge bénéficiaire brute a progressé de 0,5 % à 47,1 %. Il a aussi connu un accroissement de ses revenus locatifs nets. Malgré l’amélioration des marges et ainsi qu’une bonne maîtrise des coûts, les activités commerciales ont été moins intenses. C’est ainsi que le groupe a enregistré des pertes de 11,8 % de son résultat opérationnel.