Yashveer Singh Alka : quand le maquillage se conjugue au masculin | Défi Économie Aller au contenu principal

Yashveer Singh Alka : quand le maquillage se conjugue au masculin

Yashveer Singh Alka
Yashveer Singh Alka est un ‘make-up artist’ professionnel.

Yashveer Singh Alka a l’œil artistique et des mains magiques. Ce ne sont pas ses clientes qui diront le contraire. Son histoire devrait inspirer des milliers de jeunes qui n’ont pu réussir sur le plan académique.

Comment Yashveer Singh Alka, 25 ans, qui aspirait à devenir steward, a pu tomber dans la marmite esthétique ? « Le destin en a voulu autrement, mais je ne regrette rien, dit-il. J’ai arrêté le secondaire après avoir échoué au Higher School Certificate et à partir de là, le cours de ma vie a complètement changé. »

Avant
Avant
Après
Après

En effet, il choisit de devenir coiffeur et maquilleur. Ses mains habiles feront le reste. Aujourd’hui, du maquillage à l’application du henné en passant par la coiffure, Yashveer Singh Alka sait tout faire. Il est aussi mannequin et entrepreneur. Tout récemment, à force de passion, de volonté et de persévérance, il a ouvert son salon de beauté, Yashveer Singh Alka Make-Up Artist.

Cap sur Belgique

Issu d’une famille modeste, il a été élevé par sa grand-mère, Chundrowtee Pusram et sa mère, Preety. Yashveer Singh Alka confie : « Je n’étais pas qualifié sur le plan académique et je n’avais aucune orientation… Certaines personnes se moquaient de moi durant mon enfance mais j’étais toujours confiant de réussir dans la vie. J’ai travaillé comme vendeur dans des magasins afin d’économiser de l’argent pour partir en Belgique.

« En visitant un salon à l’étranger, poursuit le jeune homme, j’ai regardé avec attention une coupe et une coloration des cheveux. J’ai alors commencé à m’intéresser à la coiffure et j’ai décidé de suivre une formation. C’était important pour moi d’apprendre et de me perfectionner. J’ai aussi flashé sur le maquillage. »

De pinceau en pinceau…

Avant
Après

Voilà comment est née sa passion pour la coiffure et le make-up. En sus, son travail séduit. Au fur et à mesure, Yashveer Singh Alka se fait un nom et il est sollicité pour des fiançailles et des mariages. « Cependant, j’ai un œil critique sur mon travail et j’estime qu’il est nécessaire de se renouveler constamment, afin de se démarquer des nombreux make-up artists. »

De pinceau en pinceau, son talent fait écho dans le milieu de la mode. Il est même sollicité pour maquiller des mannequins et des artistes locaux. « Je peux réaliser n’importe quel maquillage », lance-t-il fièrement. Ce qui explique que de bouche-à-oreille, il s’est bâti une bonne réputation. « D’ailleurs, mes clients viennent de toutes les régions. »