Jennifer Raboude : le doux parfum de la terre cuite et du succès | Défi Économie Aller au contenu principal

Jennifer Raboude : le doux parfum de la terre cuite et du succès

Jennifer Raboude
Jennifer Raboude travaillait pour un tour-opérateur avant de se lancer dans l’artisanat.

Après avoir travaillé dans le tourisme pendant de nombreuses années, Jennifer Raboude décide de se mettre à son compte. Aujourd’hui, son entreprise « Orizinal », spécialisée dans la production d’objets décoratifs en terre cuite, est en pleine expansion.

Depuis quatre ans, Jennifer Raboude confectionne des produits à la fois décoratifs et diffuseurs d’huiles essentielles avec de la terre cuite. « Vous appliquez de l’huile essentielle sur une partie de la surface où l’huile est absorbée et cela relâche naturellement un parfum dans la maison », explique la femme entrepreneure.

Pour apporter de la valeur ajoutée à ses produits, elle a mis des aimants à l’arrière de la surface. « Le produit peut être fixé sur du carrelage, un réfrigérateur, du bois, un miroir, le mur ou sur un support. »  La demande pour ses produits ne cesse de croître, assure-t-elle. « Les clients cherchent des produits uniques pour décorer leurs maisons. »

« Business familial »

Il faut compter entre Rs 400 et Rs 1 800 pour un produit décoratif.
Il faut compter entre Rs 400 et Rs 1 800 pour un produit décoratif.

Jennifer Raboude n’a pas été toujours entrepreneure. « J’étais représentante d’un tour-opérateur avant de rejoindre l’artisanat », raconte-t-elle. L’idée de lancer son entreprise est venue grâce à son ancien patron. « Je travaillais avec une personne qui confectionnait ce type de produits. Au fil des années, j’ai en appris les techniques. Elle m’a encouragée à me mettre à mon compte », avance-t-elle. Elle dit recevoir le soutien de son époux, de ses cousines et d’un cousin dans la production. « C’est un business familial », se réjouit-elle.

Il faut compter entre Rs 400 et Rs 1 800 pour un produit décoratif.

Ses clients sont principalement des touristes. « Les étrangers aiment bien les dessins et les couleurs de notre île. Les créations mettent l’accent sur les fleurs tropicales, la carte de Maurice, les geckos, les arbres et le dodo, entre autres », souligne-t-elle. Ses produits commencent à séduire les Mauriciens. Question prix, il faut compter entre Rs 400 et Rs 1 800.

La production varie en fonction des saisons et des commandes. « Normalement,  novembre et décembre représentent la saison de pointe car mon produit est une bonne idée cadeau durant la période festive », dit-elle.

Une matière aux atouts multiples

« La terre cuite ne manque pas d’atouts. Elle est synonyme de respect de l’environnement, de longévité, de performances énergétiques et de qualités esthétiques », explique Jennifer Raboude. La terre cuite est un matériau céramique obtenu par la cuisson de l’argile. Elle est utilisée pour réaliser des poteries, des sculptures et des matériaux de construction, comme les briques, les tuiles ou les carreaux.

(Source : Internet).