CIDB : les questions clés abordées | Défi Économie Aller au contenu principal

CIDB : les questions clés abordées

Vinay Kumar Rawoo
Vinay Kumar Rawoo, Technical Services Manager au Construction Industry Development Board, faisant une présentation.

Comment s’inscrire auprès du Construction Industry Development Board (CIDB) quand on est professionnel de cette industrie ? Quelles sont les normes en vigueur en matière de sécurité du travail sur les chantiers ?

Ce sont autant de sujets abordés lors d’un atelier interactif organisé par le CIDB en collaboration avec le ministère du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi la semaine dernière au restaurant Flying Dodo, à Bagatelle. Pendant une demi-journée, une soixantaine de professionnels du secteur et des représentants du ministère ont débattu de ces sujets.

« L’objectif du CIDB est de promouvoir l’amélioration et le développement de l’industrie de la construction. De ce fait, une de nos activités est l’enregistrement de tous les professionnels du secteur, allant des fournisseurs de matériaux et d’installations aux contracteurs, en passant par les consultants, les ingénieurs civils et mécaniques, les électriciens, les plombiers, les urbanistes, les architectes paysagers et les décorateurs d’intérieur, pour ne citer que ceux-là. Nous nous assurons que tous respectent les lois et les normes en vigueur. C’est essentiel pour une industrie de qualité », indique Ram Bahadoor, directeur exécutif du CIDB.

La sensibilisation des acteurs de l’industrie aux normes en matière de santé et de sécurité est un autre objectif du CIDB. Cet atelier était le forum idéal pour discuter de ce sujet grâce notamment à l’expertise technique du ministère du Travail. Deux législations, en l’occurrence les Health and Safety Regulations 1980 et les Occupational Safety and Health (Safety of Scaffolds) Regulations 2013, qui réglementent les travaux en hauteur nécessitant des échafaudages et des travaux d’excavation, ont été abordées en profondeur.