Aller au contenu principal

A. J. Delights : Bibi Ayeesha Siddiqua Mosaheb ou la spécialiste du barfi

Bibi Ayeesha Siddiqua Mosaheb dit être chanceuse d’avoir un partenaire de vie qui l’encourage dans l’entrepreneuriat.
Bibi Ayeesha Siddiqua Mosaheb dit être chanceuse d’avoir un partenaire de vie qui l’encourage dans l’entrepreneuriat.

Âgée d’une trentaine d’années, Bibi Ayeesha Siddiqua Mosaheb s’est mise à son propre compte en se lançant dans la pâtisserie. Un choix qui lui a porté chance. Rencontre.

L’aventure de Bibi Ayeesha Siddiqua Mosaheb débute il y a quatre ans. « Depuis mon adolescence, je voulais me lancer dans l’entrepreneuriat. Et pour réaliser mon rêve, j’ai créé ma société trois ans de cela afin d’être financièrement stable », se réjouit-elle.

Sa passion ne la quitte plus, si bien qu’elle en a fait sa profession. « La pâtisserie m’a toujours intéressée. Selon moi, la pâtisserie, ce n’est pas qu’un métier, mais c’est aussi une thérapie ». Elle ajoute : « La pâtisserie est un art et je me suis dit que ce serait bien de l’exprimer en personnalisant mes gâteaux », relate cette Port-Louisienne.

Grâce au bouche-à-oreille, elle reçoit des commandes pour diverses occasions. Sa particularité réside dans sa touche personnelle et sa simplicité. Depuis, les commandes ne cessent d’affluer.

ai delight
Elle a toujours été passionnée par la cuisine.

« J’ai pris des commandes de napolitains et j’ai reçu de nombreux compliments. Cela me rend vraiment heureuse lorsque mes clients sont satisfaits de leurs gâteaux personnalisés. Le prix varie de Rs 10 à Rs 30 », précise-t-elle.

Perfectionniste dans l’âme, Bibi Ayeesha Siddiqua Mosaheb veut apporter de l’excellence artistique dans la préparation de ses gâteaux. « Si le goût et les saveurs sont incontestablement importants, toutefois, elle  insiste que le côté visuel est tout aussi essentiel. C’est un travail artistique et au final, c’est la qualité qui prime », confie notre pâtissière.

Comment fidélise-t-elle ses clients? Notre entrepreneure ne joue pas dans la demi-mesure lorsqu’il s’agit d’alimentation. Pour se démarquer, son enseigne a choisi les meilleurs ingrédients, que ce soit pour le chocolat, la farine ou le beurre. « Notre clientèle est notre principal atout. Donc, nous misons beaucoup sur notre service pour qu’ils soient satisfaits. C’est ce qui me permet de fidéliser ma clientèle », ajoute-t-elle.

La femme entrepreneure avance que son entreprise ne cesse de grandir. « On note un fort engouement auprès des Mauriciens pour des gâteaux, tels que le barfi, les cupcakes et les napolitains », conclut-elle.

Sa vie personnelle

Mère d’un garçonnet et épouse comblée, Bibi Ayeesha Siddiqua Mosaheb dédie beaucoup de temps à son business, mais heureusement que son métier lui permet aussi de profiter de sa petite famille.