Aller au contenu principal

Formalités d’entrée au Maroc : pourquoi les Mauriciens peinent-ils pour obtenir un visa

Maroc

Algérie, Côte d’Ivoire, Gabon ou Seychelles. Ce sont quelques-uns des pays africains qui permettent à leurs citoyens de parcourir le territoire marocain sans visa de tourisme ou d’affaires. Pourquoi Maurice ne bénéficie-t-il pas de cet avantage ? Explications.

Junaid, une trentaine d’années, employé dans une firme privée, est désespéré. Depuis trois semaines, il a fait une demande pour un visa pour le Maroc. Cependant, il est toujours en attente. « Je suis marié à une Marocaine depuis trois ans. Cette dernière est venue à Maurice pour la cérémonie religieuse. Mais, jusqu’à présent, je ne suis pas allé au Maroc pour rendre visite à ma belle-famille », précise-t-il. Junaid espère recevoir son visa pour le Maroc dans les semaines à venir.

Le directeur de Shamal Travels, Ajmal Tincowree, fait ressortir qu’il faut compter entre cinq et sept semaines pour obtenir un visa pour le Maroc. « Il n’y a pas d’ambassade ou de représentation marocaine à Maurice.

Les procédures de visa se font à Nairobi, au Kenya. C’est pourquoi cela prend du temps pour avoir un visa pour le Maroc », explique-t-il. Avant de poursuivre qu’il faut compter entre Rs 4 000 et Rs 4 500 pour un visa d’une durée moyenne d’un mois pour le Maroc. Le directeur de cette agence de voyages ne manque pas de souligner qu’il y a une forte demande pour des voyages au Maroc. « C’est une destination touristique très prisée. Mais les Mauriciens sont découragés vu le temps d’attente pour obtenir le visa », explique-t-il.

Qu’en est-il du commerce ?

Au niveau du ministère des Affaires étrangères, on nous fait comprendre que le Maroc ne fait pas partie des blocs régionaux, Common Market for Eastern and Southern Africa (COMESA) et de la Southern African Development Community (SADC), avec lesquels Maurice partage des accords bilatéraux. « Ainsi, les échanges entre les deux pays sont minimes », explique notre source.  

Un avis que partage Assad Bhuglah, ancien directeur de la Trade Policy Unit du ministère des Affaires étrangères.  « Ce n’est que récemment que le Maroc a intégré l’Union africaine », dit-il.

 Par ailleurs, il précise que Maurice n’importe que la sardine et des fruits, notamment des oranges du Maroc. « En revanche, on n’exporte rien vers le Maroc », souligne-t-il.

Ce qui explique que les deux pays ne partagent pas des liens bilatéraux forts pour pouvoir bénéficier de l’exemption de visa.

Arrivées touristiques du Maroc

Janvier à mai 2018 Janvier à mai 2019
346 touristes 366 touristes
Marché marocain  2017 2018 Premier trimestre 2019
Importations  Rs 332 millions Rs 283 millions Rs 75 millions

À noter qu’il n’y a pas d’exportation de Maurice vers le Maroc.