Aller au contenu principal

Budget 2019/20 : le Global Business souhaite des clarifications

Pravind Jugnauth

Le secteur du Global Business attend des éclaircissements sur les nouvelles mesures budgétaires. Un forum des experts s’est tenu le 11 juin sous la houlette de l'Association of Chartered Certified Accountants (ACCA) et du Mauritius Institute of Professional Accounts (MIPA) à Ébène.

Gary Gowrea, expert en fiscalité, estime que les changements sur la résidence fiscale sont positifs. Des amendements à la Financial Services Act sont attendus afin d’instaurer un meilleur contrôle de certaines opérations sous le régime de dispense partielle. « Le régime d’imposition sur le plan local comporte aussi des nouveautés, même si des éclaircissements sont nécessaires. La possibilité pour des entreprises d’adopter un calcul simplifié de la taxe à 1% pour un chiffre d’affaires de moins de Rs 10 M est intéressante. Mais les entreprises mauriciennes qui commercent à l’international pourraient bénéficier d’un taux encore plus bas en adoptant la méthodologie traditionnelle », a-t-il dit.

L’exonération fiscale temporaire touche cinq nouvelles catégories d’activités, avec des durées d’exonération de cinq à huit ans. Il estime nécessaire des éclaircissements au sujet d’une de ces catégories concernant le prêt entre particuliers. Il se demande si une licence bancaire est nécessaire dans ce genre d’activité.

Pour la présidente du groupe CIM Finance, Aisha Timol, il faut attendre le Finance Bill et les règlements  pour savoir ce qui sera fait concrètement de certaines mesures afin de mieux mesurer leur impact. « Ce Budget ne fait pas vraiment provision pour des secteurs émergents », a-t-elle soutenu.