Marché automobile : reprise positive des activités en ce début d’année | Défi Économie Aller au contenu principal

Marché automobile : reprise positive des activités en ce début d’année

Le salon automobile d’Events Plus et du Défi Media Group offre des opportunités intéressantes.

L’optimisme règne sur le marché de l’automobile pour 2019. Alors que la période dite des bonnes affaires est derrière nous et la frénésie d’achat est passée avec les Fêtes, on pourrait croire que les activités tournent au ralenti en ce début d’année.  Tel n’est pas le cas pour les ventes de voitures, neuves ou d’occasion.

« Janvier, c’est un gros mois », explique Sachin Sookna, responsable du marketing chez Toyota. Selon lui, une bonne partie de la vente se fait en début d’année. La raison derrière cette frénésie : un grand nombre de personnes ont attendu la nouvelle année pour faire l’acquisition d’un véhicule afin d’obtenir la plaque d’immatriculation de 2019. Le responsable du marketing indique que les ventes ont démarré fort, comme c’était le cas l’année dernière. « Pour ce mois de janvier donc, on espère vendre de 160 à 200 véhicules », fait ressortir Sachin Sookna.

La vente des voitures d’occasion n’est pas en reste. En effet,  Sundy Mooneesawmy, ancien secrétaire de l’Authorised Importers of Second Hand Vehicles Association, explique que même si pour l’instant, la vente est « timide », elle reprendra de l’élan dans quelques semaines, voire dans quelques jours. Avis que partage Zaid Ameer, président de l’association Dealers in Imported Motor Vehicles.

Les marques japonaises, comme Nissan, Toyota et Honda sont plébiscitées à cause de leur solidité et leur prix. Quant aux modèles, ce sont les voitures hybrides et surtout les SUV qui ont actuellement la cote. Sundy Mooneesawmy explique que les SUV sont à la portée de la classe moyenne. « De plus, le yen japonais s’échange à Rs 31 en ce moment, ce qui réduit les prix des véhicules », souligne l’ancien secrétaire de l’Authorised Importers of Second Hand Vehicles Association.

Les prix des voitures d’occasion varient de Rs  450 000 à Rs 1 million. Chez Toyota, la gamme des SUV est commercialisée dans les Rs 1 040 000, les CHR dans les Rs 1,3 million à monter, les pick-up à Rs  1,3  million. Les véhicules basiques, comme le Hilux Single Sab, sont proposés à Rs 936 000.

Quelles sont les prévisions pour 2019 ? Selon les concessionnaires, le développement économique, avec des secteurs clés de l’économie qui ont pris de l’essor, l’accessibilité au financement ainsi que les facilités de paiement, vont favoriser l’achat des véhicules. « En 2018, on a fait 14 % de part du marché, avec une vente totale d’un peu plus de 11 600 véhicules. Notre objectif est d’améliorer cette performance cette année », souligne Sachin Sookna.