Formation : BCMS contribue à renforcer les compétences en conformité | Défi Économie Aller au contenu principal

Formation : BCMS contribue à renforcer les compétences en conformité

Shahannah Abdoolakhan et Priscilla Balgobin-Bhoyrul.
Shahannah Abdoolakhan et Priscilla Balgobin-Bhoyrul.

La société BCMS Executive offre aux entreprises l’occasion de perfectionner la connaissance de leurs employés en matière de questions juridiques et de conformité. Ces formations sont conformes à la rigueur législative pour lutter contre le blanchiment d’argent (AML) et le financement du terrorisme (CFT).

Les formations en ligne de BCMS visent à proposer ses services aux entreprises de tailles qui cherchent à développer la connaissance de leur personnel sur les processus clés de gestion du risque. Elles portent sur les obligations de vigilance à l’égard de la clientèle (Customer Due Diligence) et l’obligation de connaître son client (Know Your Customer).

L’enseignement sera utile pour des organismes tels que des régulateurs, des banques, des sociétés de gestion, des entreprises et professions non financières tels qu’avocat, notaire, comptable, auditeur et fiscaliste.

« Même si BCMS Executive propose déjà une formation en interne aux cadres, il importe que le reste du personnel reçoive une formation adéquate. Notre objectif est de partager les connaissances avec autant de personnes possible au sein d’une entreprise, tout en les encourageant à adopter une culture consistant à poser les bonnes questions lorsque l’on traite avec des clients », déclare Priscilla Balgobin-Bhoyrul, fondatrice et directrice de BCMS Executive Ltd.

Elle est aidée de Shahannah Abdoolakhan, responsable d’Abler Consulting, société de conseil, spécialisée dans l’AML/CFT. Elle apporte à BCMS Executive son expertise et participe à la fois en tant qu’actionnaire et directrice de la société, pilotant son incursion à Maurice, aux Seychelles et en Afrique.

« Une formation sur des questions telles que la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, doit être mise à la disposition de tout le personnel, car les violations peuvent survenir à n’importe quel niveau et il est important que tous les membres du personnel en soient conscients. Cette formation peut certes être coûteuse, mais ne pas fournir de formation adéquate aux employés, peut se révéler plus coûteux sur le long terme », affirme Shahannah Abdoolakhan, co-directrice de BCMS Executive Ltd.

Les directrices de BCMS sont d’avis que la formation présentielle prend relativement plus de temps et que les employés sont souvent submergés par un trop-plein d’informations. En conséquence, ces employés n’arrivent pas toujours à tout retenir.

Elles estiment que la formation doit être un processus continu auquel les employés peuvent accéder facilement, et qui peut être déployé efficacement sans perturber pour autant l’activité au quotidien.

BCMS, en partenariat avec deux prestataires, lance sept cours en ligne approuvés par la Mauritius Qualifications Authority. Ils sont relatifs à l’AML/CFT, la gouvernance, les sanctions, l’introduction aux méthodes d’audit axées sur le risque, à la gestion des risques en matière de cyber sécurité et des formations dédiées principalement aux comptables, auditeurs et fiscalistes.

Pour s’inscrire, les participants recevront un identifiant et un mot de passe. Les inscrits ne peuvent passer outre à aucun des modules dans aucun des cours - le système leur impose de parcourir tout le contenu du cours, puis de passer un test.  

Une fois le cours complété, un certificat sera attribué à chaque participant à la suite d’un test final, lequel  sera unique pour chaque utilisateur. « L’apprentissage en ligne est très prisé dans la plupart des grandes économies mondiales, mais à Maurice, il y a encore du chemin à faire », conclut Shahannah Abdoolakhan.