«Journée Internationale de la Fille» : pour une féminisation accrue des métiers du transport et de la logistique | Défi Économie Aller au contenu principal

«Journée Internationale de la Fille» : pour une féminisation accrue des métiers du transport et de la logistique

Narad Dawoodarry

Pour marquer « La Journée Internationale de la Fille », le Rotary Club Port-Louis Citadelle et la Rotaract Rushmore Business School, en collaboration avec le Women in Logistics and Transport (WiLAT) des îles de l'Océan Indien, a organisé une causerie le lundi 11 octobre 2021 à Mer Rouge. Le but est de valoriser les femmes qui travaillent dans les secteurs du transport et de la logistique. 

Narad Dawoodarry, président du Rotary Club de Port-Louis Citadelle tient au fait que le service a différentes significations à travers le monde. « Une préoccupation que nous pouvons cependant inclure dans toutes nos initiatives est l’émancipation des filles. Aujourd’hui encore, les filles et les jeunes femmes rencontrent malheureusement des difficultés démesurées partout dans le monde, mais nous avons le pouvoir de changer cela. »

Narad Dawoodarry estime que leur émancipation passe par un meilleur accès à l’éducation, à de meilleurs soins, à l’emploi et à l’égalité dans tous les domaines. Ces éléments doivent être au cœur de toutes les actions montées par le Rotary. « Les filles seront amenées à assumer des responsabilités et nous devons les aider à façonner leur avenir. La mixité est donc une question d’une grande actualité en transport et logistique », fait-il souligner. 

Nouveau projet : il annonce la tenue d’un séminaire sur la féminisation des métiers maritimes et portuaires en avril 2022.

En chiffres 

  • À l’heure actuelle, ce ne sont pas moins de 130 000 professionnels qui travaillent dans ce secteur, quel que soit leur métier. Néanmoins les femmes représentent 20 % des effectifs salariés en transport et logistique. 
  • En 2005, leur part n’était que de 14 %, elle a évolué de 6 points en 10 ans.