Projets : Omnicane fait le point sur l’affaire légale au Rwanda | Défi Économie Aller au contenu principal

Projets : Omnicane fait le point sur l’affaire légale au Rwanda

Rwanda
Le projet au Rwanda.

Groupe engagé dans la culture cannière, production et raffinage de sucres, l’agro-industrie, la production énergétique et la distillerie d’alcools industrielles, Omnicane Limited s’explique sur un procès relatif le concernant au Rwanda. Le point de départ est la publication d’articles de presse sur une dispute entre les actionnaires Omnihydro Limited que sont Omnicane et Refad Group AG.

Omnihydro, précédemment connue sous le nom de Refad Rwanda, est une compagnie engagée dans la production et fourniture d’énergie à partir d’une station hydroélectrique au Rwanda. Selon son site, Omnicane a comme partenaire le groupe français Mecamidi. La capacité est de 5,1MW avec une production d’énergie renouvelable de 25GWh.

Dans un communiqué publié sur le site de la Bourse de Maurice lundi 6 septembre, se tenant en quatre points, Omnicane indique :

(i) En 2019, les auditeurs externes d'Omnihydro constatent que Refad Group AG n’a pas encore payé ses parts dans la compagnie. Les auditeurs recommandent au Conseil d'administration de procéder à un appel au paiement ;

(ii) Refad Group décide de ne pas payer. Ses droits de vote sont suspendus ;

(iii) La même année, une augmentation du capital social a été autorisée par voie de résolution en écrit. Omnicane et le Groupe Refad AG se voient offrir de nouvelles actions au prorata de leur participation : soit 51 % pour Omnicane et 49 % pour Refad Group AG ;

(iv)  Refad AG ne souscrit aux actions qui lui ont été proposées dans le délai légal imparti. De son côté, Omnicane, y souscrit et paye pour les nouvelles actions. Sa participation de 51% à 98,08 %.

« Le groupe Refad AG conteste ladite augmentation de capital. L’'affaire est en cours d'examen par le tribunal de commerce rwandais. Qui plus est, afin de protéger l'intégrité et de ne pas porter préjudice à l'affaire, la compagnie ne peut pas fournir d'autres informations sur les questions déjà en suspens », a fait ressortir Omnicane.