Konformitas Consulting : une mission axée sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme | Défi Économie Aller au contenu principal

Konformitas Consulting : une mission axée sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Yotsna Lalji Venketasawmy

La lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme est un enjeu capital pour le bon déroulement des entreprises opérant dans le secteur financier. C’est d’ailleurs un facteur essentiel pour aider le secteur à franchir un palier alors que Maurice figure sur la liste grise de la Financial Task Force, la liste noire de l’Union européenne ou encore la liste des ‘high-risked countries’ du Royaume Uni. La nouvelle société de conseil située à Ebène, Konformitas, se positionne sur le marché local pour accompagner de manière qualitative les entreprises en ce qu’il s’agit de la mise en conformité avec les lois qui s’insèrent dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Yotsna Lalji Venketasawmy, CEO de la société et ancienne employée d’ESAAMLG, est d’avis que les entreprises privées ont un rôle important à jouer dans cette lutte, une étape primordiale pour quitter la liste noire de l’Union européenne. Elle fait ressortir que le non-respect des lois en vigueur peut avoir de graves conséquences sur leurs activités et leurs employés. D’où la mission de Konformitas de les accompagner.  « Nous les aiderons à identifier les risques afin d’optimiser leurs procédures voire, si nécessaire, mettre en place de nouvelles structures internes pour mieux les protéger », explique Yotsna Lalji Venketasawmy.

Les institutions financières de même que les Entreprises et Professions Non Financières Désignées (EPNFD), qui comprennent les agents immobiliers, les négociants en métaux précieux et pierres précieuses, les casinos et les maisons de jeux, ou encore les comptables, pourront également bénéficier des services de Konformitas. Selon la CEO, l’absence de préparation impacte ces acteurs économiques dans la mise en œuvre des dispositifs de contrôle conformément à la FIAMLA. Par ailleurs, la société aura également un segment formation selon les besoins de chaque entreprise.

Fabrice Larétif