Hemraj Ramnial, chairman de l'EDB : «Le secteur des services financiers marche aujourd’hui en territoire inconnu» | Défi Économie Aller au contenu principal

Hemraj Ramnial, chairman de l'EDB : «Le secteur des services financiers marche aujourd’hui en territoire inconnu»

Hemraj Ramnial

Le secteur des services financiers dispose d’une vigueur associée à l’attractivité et aux antécédents économiques de Maurice. C’est du moins l’avis d’Hemraj Ramnial, chairman de l’Economic Development Board (EDB). Celui-ci a mis en avant les défis qui guettent le secteur dans son éditorial du bulletin mensuel de l’EDB publié récemment.

« Le secteur des services financiers marche aujourd’hui en territoire inconnu », selon le chairman de l’EDB. La raison principale est les pressions sismiques liées à la Covid-19. Ajouté à cela « les normes et pratiques en constante évolution, introduites par les organisations multilatérales qui sont chargées de façonner les standards ». Or, le secteur est très important pour l’économie locale, contribuant 11,8 % au Produit Intérieur Brut (PIB), alors que quelque 15 000 salariés y opèrent. Ainsi, l’objectif de l’EDB est de positionner Maurice comme un hub bien réglementé et transparent non seulement pour la communauté internationale, mais aussi au niveau régional. C’est dans cette optique affirme Hemraj Ramnial que le renouvellement de l’adhésion de Maurice à l'Alliance mondiale des centres financiers internationaux (World Alliance of International Financial Centers – WAIFC), a été effectué. « C’est une alliance réputée regroupant des juridictions financières mondiales pour la promotion de la coopération entre les centres financiers afin de soutenir la croissance à terme, explorer les opportunités de collaboration commune et faciliter les échanges de bonnes pratiques », argue-t-il.

Fabrice Larétif