Emploi : les valeurs d’un employé et la culture d’une entreprise peuvent-elles faire bon ménage ? | Défi Économie Aller au contenu principal

Emploi : les valeurs d’un employé et la culture d’une entreprise peuvent-elles faire bon ménage ?

Hubert Gaspard

Dans la conjoncture actuelle où l’incertitude plane sur le marché de l’emploi, il existe des différences de valeurs qui peuvent survenir entre l'individu et l'organisation pour laquelle il travaille.

Selon Hubert Gaspard, Group Chief Human Capital Officer de IBL et psychologue du travail, l’individu a son propre « panier de valeurs ». Ceci a été développé par l’influence qu’il a subie de nombreuses personnes et dans diverses situations lors de son parcours personnel et professionnel, dans les milieux sociaux où il a évolué, et par les œuvres culturelles (films, livres, jeux, etc.) qu’il a vus. « La politesse, la courtoisie et le respect de toute personne, l’attention à ne pas polluer, l’honnêteté, se développent ainsi au fil des ans et des décennies, ou ne trouvent pas leur place dans le caractère de certaines personnes étant donné leur vécu », explique-t-il.

Les personnes ayant des repères très variés doivent cependant se côtoyer au sein d’une même organisation. Or, toutes n’y retrouvent pas les mêmes valeurs qu’elles possèdent, car chaque organisation a son propre vécu, et une culture, soit la culture d’entreprise. Celle-ci peut, selon le psychologue du travail, être très différente de celle de certains employés eu égard à des valeurs morales. « Un employé peut par exemple être très mal à l’aise dans une organisation qui trouve normal de payer les femmes moins que les hommes, ou dans une entreprise où des remarques sexistes et dégradantes sont acceptées », avance Hubert Gaspard. La culture de l’entreprise est aussi faite par ceux qui la dirigent, fait-il ressortir. « Ceci ramène à la question cruciale du leadership, y compris au sujet de l’éthique », conclut Hubert Gaspard.  

Fabrice Larétif