Activité économique : lente reprise dans le monde du travail | Défi Économie Aller au contenu principal

Activité économique : lente reprise dans le monde du travail

Dans la capitale, la faible reprise des activités était visible mercredi.
Dans la capitale, la faible reprise des activités était visible mercredi.

Le 3 janvier marque la reprise dans le monde du travail. Les fonctionnaires et certains travailleurs de firmes privées ont retrouvé le chemin des bureaux ou des entreprises ce mercredi. Néanmoins, la grande reprise dans le secteur privé aura lieu le 7 janvier 2019.

« Le secteur du transport, l’hôtellerie, la grande distribution (stations-service) n’ont pas arrêté leurs activités économiques durant les festivités. Toutefois, la grande rentrée est prévue à partir du 7 janvier 2019. Elle coïncidera avec la rentrée scolaire », avance Pradeep Dursun, Chief Operating Officer de Business Mauritius. De ce fait, poursuit-il, les festivités continuent pour certains employés. Quid de la reprise dans la fonction publique ? Rashid Imrith, président de la Fédération des syndicats du secteur public, précise que cela se passe normalement pour les fonctionnaires.

Ralentissement dans certaines activités

Dans la capitale, qu’il s’agit des employés ou des chalands faisant leurs courses, les passants étaient moins nombreux que d’habitude le jeudi 3 janvier. Seuls les magasins spécialisés dans la vente d’uniformes, de matériel scolaire ou les librairies ainsi que les magasins de chaussures tournent à plein régime actuellement en raison de la rentrée scolaire. D’autres secteurs, en revanche, sont au ralenti. L’heure est toujours à la fête.

Interrogé à ce sujet, un entrepreneur fournissant des produits laitiers dans des supermarchés confirme : « c’est la fermeture annuelle en ce moment et on reprend notre activité la semaine prochaine ».

Eddy Boissézon : « Satisfait du taux de présence pour la reprise »

89 % de fonctionnaires sont de retour au travail et 11 % sont toujours en congé après les célébrations du Nouvel An, a déclaré Eddy Boissézon sur les ondes de Radio Plus. Le ministre de la Fonction publique se dit « satisfait » du taux de présence pour la reprise. « Tous les bureaux fonctionnent normalement. Les employés sont conscients qu’ils ont un service à offrir au public », conclut-il.

Faits notables

  • Certains employés dans des banques n’ont pas droit aux congés avant le 15 janvier 2019. Le but est d’assurer un bon service aux clients.
  • Certains fonctionnaires ont fait des demandes de congés (local leaves) dans le but de reprendre leurs activités professionnelles après le 7 janvier, soit après la rentrée scolaire. Les parents aiment accompagner leurs enfants pour le premier jour de l’école (les nouvelles admissions). Des dispositions ont été prises pour que cela n’entraîne aucune perturbation au sein des services publics.
  • Environ 35 % des employés du secteur privé reprennent le travail à partir du 3 janvier.

Business as usual dans divers secteurs

C’est business as usual dans divers secteurs comme le transport, l’hôtellerie, le commerce, la grande distribution, la restauration, les services d’urgences et le secteur bancaire (certains départements).
Les employés dans le secteur du transport public travaillent normalement, du 31 décembre à ce jour. Ceux qui travaillent dans l’hôtellerie et la restauration sont bien sûr en activité pendant ce cette période. Il en est de même pour les services d’urgences et médicaux (médecins, infirmiers…) ou la Défense et l’Administration. La principale motivation à travailler ce jour-ci est la rémunération. Certaines compagnies privées spécialisées dans le secteur financier proposent même deux special leaves à tous leurs employés !