Les services de ‘pest control’ très sollicités | Défi Économie Aller au contenu principal

Les services de ‘pest control’ très sollicités

Pest control

Certaines entreprises spécialisées dans le pest control ont fort à faire ces jours-ci. Comment se porte ce service avec les récents cas de dengue ? Quid du prix ? Le point.

Selon les opérateurs dans ce domaine, les Mauriciens sont nombreux à solliciter les services de pest control, afin de prendre des précautions contre la prolifération des moustiques pour se protéger contre la dengue.

La demande enregistre une progression de 30 % chez Pest Handlers Ltd. « Le risque de prolifération des moustiques est beaucoup plus supérieur, en ce moment. Il y a un fort engouement pour la fumigation et des traitements répétitifs d’insecticides. Les Mauriciens veulent prendre toutes les précautions pour éviter la dengue ou d’autres maladies. Les hôtels, eux, sont déjà protégés à travers leur contrat », avance Raj Chummah.

L’avis est partagé par Hardy Henry Services Ltd. Sébastien Hardy, le directeur, constate qu’en été, le risque de prolifération de moustiques est très élevé. De ce fait, il brasse une hausse de 50 % dans la demande pour les services de contrôle et d’éradication des nuisibles comme les moustiques.

Même son de cloche chez Alpha Cleaning. « La demande est en hausse. Après les grosses pluies et pour éviter les maladies comme la ‘dengue’ et le chikungunya, les Mauriciens sont nombreux à solliciter nos services. C’est difficile de les chiffrer, car ce marché est très concurrentiel », indique un responsable chez Alpha Cleaning. De facto, dit-il, la demande dans le domaine de la santé et dans tous les secteurs de l’agro-industrie ne cesse d’augmenter depuis la semaine dernière. Ce service est très sollicité par les particuliers et pour les bâtiments privés et publics, soulignent nos intervenants.

Les tarifs pour le pest control dépendent de la surface à traiter et du degré d’infestation. Le prix varie entre Rs 2 000 et Rs 10 000.

Il faut savoir que le climat tropical à Maurice favorise la prolifération des insectes. Plus d’une douzaine de cas de dengue ont été recensés dans la région de Port-Louis, indique le ministère de la Santé. La région concernée fait l’objet d’exercices de fumigation sur une base quotidienne. Des produits larvicides sont aussi appliqués dans les zones à risque pour éviter la prolifération du moustique.