Joëlle Manique : quand le passe-temps de sa fille devient sa profession… | Défi Économie Aller au contenu principal

Joëlle Manique : quand le passe-temps de sa fille devient sa profession…

Joëlle Manique
Joëlle Manique a appris la fabrication des bougies avec sa fille.

Après 14 ans dans le monde de l’entrepreneuriat, Joëlle Manique a finalement réalisé son rêve. Celui d’ouvrir sa propre boutique spécialisée dans la production et la vente des bougies décoratives et parfumées.

Mariage, anniversaire, première communion, baptême, Divali, Noël sont autant de célébrations lors desquelles Joëlle Manique propose différents modèles de bougies parfumées. D’ailleurs, elle les propose pour toutes les occasions. Sans formation précise à la base, cette dernière a décidé de se lancer dans le business de fabrication de bougies en 2006. Et ce, grâce à sa fille, qui avait treize ans à l’époque, qui faisait partie d’un groupe religieux regroupant des jeunes. Là-bas, ils apprenaient des recettes de cuisine, de la couture et aussi à fabriquer des bougies décoratives.

« Pendant les vacances scolaires, ma fille s’engageait complètement dans la fabrication des bougies. C’était un passe-temps pour elle et je l’aidais avec la décoration. Toutefois, à la rentrée scolaire, elle a dû abandonner cette activité, car elle était prise avec les études », explique notre interlocutrice.

Manière professionnelle

BougieC’est alors que Joëlle Manique s’est dit pourquoi ne pas continuer à confectionner des bougies, mais d’une façon plus professionnelle.  « Le résultat était impressionnant. J’ai eu beaucoup d’appréciation ainsi que des commandes avec le public. Au fil des années, j’ai commencé à créer de nouveaux modèles en misant sur l’originalité », dit la femme entrepreneure.

Aujourd’hui elle est la gérante de ‘Joëlle Décor’, une boutique spécialisée dans la vente des bougies qu’elle produit elle-même.   La boutique est située au Moosun Modern House à Vacoas. Cette dernière travaille aussi sur des commandes importantes pour les hôtels.  Elle participe souvent à des foires régionales et nationales.  Joëlle Manique attribue son succès à sa famille, en particulier ses trois enfants.

« D’ailleurs, ce sont mes filles qui font de la promotion de mes produits sur les réseaux sociaux », souligne-t-elle.  Passionnante, son activité n’en est pas moins prenante, explique la femme entrepreneure.  Tous les jours, elle se lève à 5 heures du matin et durant la période des fêtes elle travaille jusqu’à 2 heures du matin. C’est pour les fêtes de Divali et de Noël, qu’elle reçoit le plus de commandes. Ses bougies se vendent de Rs 5 à Rs 1  500 et ce sont les petites bougies flottantes qui sont les plus prisées par le public. Pour la femme entrepreneure, la production de bougies se montre de plus en plus potentielle dans l’avenir. « La bougie est primordiale en matière de décoration de table, décoration de sol, pour décorer une allée de jardin, une salle de réception pour toutes les cérémonies », souligne Joëlle Manique.

Appel aux femmes au foyer

Joëlle Manique se présente comme une femme entrepreneure, modeste, sans grandes qualités ni diplômes. « Il faut d’abord avoir une volonté. Je crois que toutes les femmes ont un talent inné. Il faut qu’elles puissent le mettre en pratique, surtout les femmes au foyer », dit-elle. L’entrepreneure pense que les femmes doivent profiter des formations qui sont offertes gratuitement pour commencer une entreprise. « Vouloir, c’est pouvoir », rappel notre interlocutrice.