Les résolutions des opérateurs économiques pour 2019 | Défi Économie Aller au contenu principal

Les résolutions des opérateurs économiques pour 2019

La nouvelle année s’annonce sous de bons augures. Nouvelles résolutions, nouveaux projets, nouveaux objectifs… Les opérateurs nous en dévoilent un peu plus.

Jérémie de Fombelle, directeur général de Lux Le Morne : «Célébrons la vie tous les jours»

Jeremie

Sur le plan professionnel, son vœu pour 2019 est de continuer à tout mettre en œuvre pour que les membres de son équipe et les clients « célèbrent la vie » chaque jour. Sur le plan personnel, son souhait se résume en un mot : Oser. « Toujours plus d’audace dans ma vie et dans mes choix afin de ne jamais mourir de regrets », souligne Jérémie de Fombelle. Comment voit-il l’année 2019 ? Étant d’un naturel optimiste, il voit les choses de manière positive. « Même si je crois que nous allons tous devoir nous remonter les manches cette année, car de nombreuses destinations veulent faire concurrence à Maurice, l’innovation est un impératif pour maintenir le rang de la compétitivité. »

Aisha Allee, directriced de Blast Communication : «Recrutement de nouveaux talents»

Aisha Allee

Au niveau de Blast, Aisha Allee dit rechercher les talents qui ont une expertise, une passion et une créativité pour des campagnes de communication encore plus ‘wow’. En 2019, Blast fêtera ses 15 ans et la compagnie prévoit pas mal d’activités. « L’équipe est très motivée à l’idée de célébrer comme il se doit cet anniversaire de cristal », fait ressortir Aisha Allee. Sur le plan personnel, la directrice estime qu’il est temps de prendre plus de temps pour elle, ses enfants, ses amis et se consacrer aux voyages et à la lecture

Umarfarooq Omarjee, executive director chez Omarjee Aviation : «Un autre vol d’Alitalia»

Umarfarooq Omarjee

Son objectif pour 2019 est de travailler dans les meilleures dispositions avec ses partenaires afin de maintenir la collaboration avec la compagnie aérienne Alitalia. « Après les trois mois d’opération d’Alitalia à Maurice, le challenge reste à mettre en place un autre vol, prévu pour octobre », indique Umarfarooq Omarjee. Pour lui, 2019 sera une année intéressante. Notamment, avec le projet Metro Express qui apportera une meilleure connectivité, ou encore la tenue des Jeux des îles à Maurice. « Le nombre d’arrivées va s’accroître et ce sera bénéfique pour nous », dit-il. Par ailleurs, l’Executive Director espère continuer dans le même dynamisme qu’en 2018. « Toutefois, j’essaierai de trouver du temps pour plus de sport et d’activités, comme participer dans des trails par exemple », conclut-il. 

Giovanni Ludwig Bheemul, Directeur de Rosemees Ltd et actionnaire d’Avenue Holdings Ltd : «Ouvrir une école numérique à Maurice»

Giovanni Ludwig Bheemul

Il a plusieurs projets à l’horizon pour 2019 : créer une ‘digital academy’ dans le pays et ouvrir d’autres plateformes de production dans la zone africaine. Par ailleurs, ce consultant en médiation numérique compte mettre en place une ONG en vue d’aider les enfants qui ont besoin de se faire opérer à l’étranger. 

Marie-Noelle Elissac-Foy, directrice de Talent Factory Limited : «Santé et recyclage comme priorité»

Marie-Noelle Elissac-Foy

Sur le plan professionnel, la directrice compte recruter pour l’année 2019 et cela à travers le SME Employment Scheme. « Un entrepreneur qui réussit c’est celui qui sait s’entourer », avance-t-elle. Comment prévoit-elle l’année 2019 ? Celle-ci indique que les configurations politiques, notamment les élections, domineront le paysage mauricien. D’un autre côté, la directrice pense veiller à sa santé sur les plans émotionnel, moral et physique. Le recyclage est aussi une action qu’elle considère accomplir. « Il faut penser à sauver la planète », dit-elle.