Michael Chow, cadre chez la Eagle Insurance : «On attend avec impatience l’entrée en vigueur du système bonus-malus» | Défi Économie Aller au contenu principal

Michael Chow, cadre chez la Eagle Insurance : «On attend avec impatience l’entrée en vigueur du système bonus-malus»

Michael Chow

Le secteur d’assurance automobile se porte plutôt bien avec une croissance de 4 % à 5 % chaque année, observe Michael Chow, Assistant-Manager, Motor Department, chez Eagle Insurance.

Cette nouvelle mesure, le systéme bonus-malus encouragera les automobilistes à être plus conscients et responsables sur la route.

Comment se porte le secteur de l’assurance automobile cette année ? Quid des défis ?
Le secteur de l’assurance automobile se porte plutôt bien avec une croissance de 4 % à 5 % chaque année, en termes de primes brutes. Idem pour le parc automobile qui a connu une augmentation de 4,4 %, soit un total de 590 629 véhicules. Sur le marché, il y a eu une hausse de 8 % à 10 % dans le nombre de réclamations de 2018 à 2019. Cependant, chez Eagle Insurance, nous avons enregistré une baisse de 5 % dans le nombre de réclamations de juin 2019 à décembre 2019. Selon la tendance, nous nous attendons à une baisse dans les mois à venir. Nous relevons pas mal de défis dans le secteur.

La concurrence est rude et il y a une guerre des prix entre les assureurs qui tentent au mieux de proposer le meilleur rapport qualité-prix aux clients.  En sus, le coût de réparation a nettement augmenté au cours des dernières années ; la hausse des prix des pièces de rechange et de la main-d’œuvre a contribué à des remboursements élevés. Je pense que les primes d’assurance ne cessent de diminuer, compte tenu de la compétition accrue dans le secteur. Il y a une marge très faible avec les prix qui sont moins élevés et la hausse du coût des réparations, ce qui fait que le secteur se retrouve à la limite de la rentabilité.

Selon le gouvernement, les primes d’assurance payées chaque année par les automobilistes évolueront dépendant leurs historiques de réclamations. Un conducteur, qui n’aura aucun accident, verra le coût de son assurance baisser l’année suivante. Comment accueillez-vous cette décision ?
À la Eagle Insurance, nous attendons avec impatience l’entrée en vigueur du système bonus-malus qui est juste est équitable. Les bons conducteurs seront récompensés (bonus) et ils paieront une prime annuelle moins chère alors que ceux qui ont fait beaucoup de réclamations, seront pénalisés (malus). Je pense que cette nouvelle mesure encouragera les automobilistes à être plus conscients et responsables sur la route. Nous souhaitons collaborer étroitement avec tous les autres assureurs à ce sujet et nous attendons les directives de l’association des assureurs sur le mode d’opération.

Quels sont les projets d’Eagle ?
Eagle Insurance (ex-Mauritian Eagle Insurance) a démarré ses activités en 1974, en joint-venture avec le groupe IBL, le plus grand conglomérat à Maurice et Bryte Insurance (ex-South African Eagle Insurance), un leader en assurance générale en Afrique du Sud. Avec plus de 45 ans à son actif, la compagnie compte environ 130 employés.  Nous travaillons sur une plateforme Web et une application mobile afin que les clients puissent suivre leurs dossiers, renouveler leurs polices d’assurance et effectuer le paiement de leurs primes d’assurance en ligne. Outre, nos clients pourront bientôt être notifiés à travers des SMS, sur les différentes étapes de leurs réclamations ainsi que la date d’échéance de leur contrat d’assurance pour qu’ils puissent renouveler leur police d’assurance à temps. Je tiens à faire ressortir qu’on opère sur le marché des particuliers et celui des entreprises, on propose des solutions d’assurance complets qui sont adaptés à tous les besoins et pour tous types d’activités (automobile, santé, maison, voyage et maritime, parmi tant d’autres).