Matériaux de construction importés de Chine : le plywood plus cher de Rs 50  | Défi Économie Aller au contenu principal

Matériaux de construction importés de Chine : le plywood plus cher de Rs 50 

Depuis deux semaines, le plywood, qui est largement utilisé dans la construction, a vu son prix grimper.

Plywood, bois, métaux, sanitaires, luminaires, outils de construction, clous,… ce sont autant de produits que le pays importe de la Chine. Du coup, avec le Coronavirus (COVID-19) qui sévit dans l’Empire du Milieu, les opérateurs de l’industrie du bâtiment craignent une pénurie de certains de ces matériaux, mais aussi une hausse de leurs prix. D’ailleurs, depuis deux semaines, le plywood, qui est largement importé de la Chine, coûte plus cher.

« Nous utilisons beaucoup de produits de construction en provenance de Chine. Le risque que les prix grimpent est bel et bien réel », explique Tony Ah Yu, immediate past president de la Chinese Business Chamber. Ce n’est pas Bhooshan Ramloll, CEO de Ramloll Bhooshan Contractor, qui dira le contraire. « L’impact du Coronavirus sur l’industrie du bâtiment est assez important. Nous importons beaucoup de matières premières de ce pays. Les importateurs vont devoir trouver de nouveaux fournisseurs notamment dans les pays de l’Est », explique Bhooshan Ramloll. L’inconvénient, ajoute-t-il, est que ces produits vont coûter plus cher. « Il y a donc un impact financier », fait-il ressortir. 

D’ailleurs, dans les quincailleries, le plywood se vend à Rs 50 plus cher depuis deux semaines. Hemraj Ramphul, directeur de la quincaillerie H.Ramphul, indique que la hausse concerne toutes les dimensions de plywood. Ainsi, à titre d’exemple, une planche qui coûtait Rs 300 vaut aujourd’hui Rs 350. « Nous craignons que d’autres matériaux en provenance de Chine ne subissent une augmentation des prix à l’avenir. Pour l’instant, nous avons suffisamment de stock, mais nous suivons la situation de près », explique Hemraj Ramphul. 

Bhooshan Ramloll craint également une pénurie de certains matériaux. Ce qui aura une conséquence, avance-t-il, sur le délai de livraison des travaux. « Si certains matériaux ne sont pas disponibles, les projets prendront plus de temps à être complétés », appréhende notre interlocuteur. Comme lui, plusieurs opérateurs sont inquiets de l’impact du Coronavirus sur leurs activités si l’épidémie persiste. « Si certains produits sont mis en ‘quarantaine’, cela aura aussi un impact sur les délais », fait ressortir Gérard Uckoor, président de l’Association de petits entrepreneurs en bâtiment. Le Coronavirus n’a, donc, pas fini de faire parler de lui.