Expansion régionale : la MUA confiante du feu vert pour une acquisition au Kenya | Défi Économie Aller au contenu principal

Expansion régionale : la MUA confiante du feu vert pour une acquisition au Kenya

Bertrand Casteres
« Comme tout investissement dans le secteur financier, le processus d’approbation est long et complexe » : Bertrand Casteres, Group CEO de la MUA.

Citant une instance régulatrice, la presse kenyane a affirmé que l’achat d’un assureur par la Mauritius Union Assurance (MUA) n’a pas eu l’aval requis pour la concrétisation du deal. La direction de la MUA, vendredi 24 janvier, a remis cette transaction dans sa juste perspective. Éléments de réponse.

Confusion. Jeudi 23 janvier, le journal kenyan The Star estime que l’acquisition de la Saham Assurance Kenya Limited par la MUA Insurance (Kenya) Limited ne se concrétiserait pas. La publication cites Godfrey Kiptum, Chief Executive Officer de l’Insurance Regulatory Authority (IRA). D’une part, son organisation n’a pas approuvé cette transaction. Et d’autre part, l’annonce pourrait être « trompeuse » aux yeux du public car il n’y aucune mention du fait que diverses autorisations sont requises sous l’Insurance Act.

Est-ce le cas ou est-ce une mauvaise interprétation de divers communiqués ? « La MUA a bien signé un accord (Share Purchase Agreement) avec Saham Kenya. Mais comme indiqué dans nos communications en date du 13 janvier 2020, cette acquisition est sous réserve d’approbations réglementaires au Kenya et du Common Market for Eastern and Southern Africa (Comesa) », fait ressortir Bertrand Casteres, Group Chief Executive Officer de la MUA, dans un entretien accordé au Défi Quotidien vendredi dernier. « La demande d’approbation a été soumise à l’IRA ce 23 Janvier et la demande au Comesa sera déposée au cours de la semaine prochaine. Il est donc vrai de dire que la transaction n’a pas été encore approuvée par l’IRA. »

Et d’ajouter : « Comme tout investissement dans le secteur financier, le processus d’approbation est long et complexe. Néanmoins, nous sommes confiants que le processus d’approbation que nous avons enclenché va aboutir. »

L’article en question est intervenu 10 jours après que la MUA, par le biais d’un communiqué publié sur le site de la Bourse de Maurice ait annoncé l’acquisition par sa subsidiaire kenyane. L’objectif de cette transaction de consolider sa position au Kenya et les pays avoisinants. « Cette acquisition est une étape importante dans notre stratégie d’expansion en Afrique de l’Est et au Kenya en particulier », a souligné Bertrand Casteres.

À la Bourse de Maurice, vendredi 24 janvier, le cours de l’action MUA a chuté de 4,4% (quatre roupies), passant à Rs 87 à la fermeture des marchés, ramenant ses gains depuis le début de l’année à 4,2%. Les échanges ont porté sur un total de 22 400 actions pour un montant total de quelque Rs 2 millions.