Restauration vegan : quand la profession rime avec passion | Défi Économie Aller au contenu principal

Restauration vegan : quand la profession rime avec passion

Le couple Chlubna
Différentes variétés de mets sont proposées pour satisfaire le plus grand nombre de clients.

Âgé d’une trentaine d’années, le couple Chlubna est à la tête de ‘Eat with fingers’, sis à Grand-Baie. Leur passion pour la cuisine vegan est devenu un métier qu’ils pratiquent avec… gourmandise. À force d’innovation et de créativité, leur restaurant fait aujourd’hui carton plein…

Michael est Autrichien. En vacances chez nous, il y a quelques années, il rencontre Géraldine, une Mauricienne. Elle confie : « Après notre mariage, nous avons vécu en Autriche jusqu’à ce que Michael décide de passer un peu de temps à Maurice. Amoureux de la cuisine, nous sommes très actifs dans le monde gastronomique. Lors de notre séjour ici, nous nous sommes demandé ce que nous pouvions faire.  C’est ainsi que nous avons ouvert un restaurant.» Un choix qui leur a porté chance !

Pourquoi avoir choisi Maurice pour ouvrir leur restaurant ? Ils expliquent : « La cuisine est notre passion et il y a de l’avenir dans la restauration car les Mauriciens ont de plus en plus recours au ‘healthy food’. Nous avons donc choisi ce secteur qui est très prometteur. » « Chaque commande est préparée par portion ou deux au maximum, comme nous le ferions à la maison », affirme Géraldine.

Le restaurant ‘Eat with fingers’, qui a démarré en 2017, propose un cadre agréable et cosy pour partager le petit-déjeuner mais aussi un repas. Disponible à partir de Rs 110, le menu est inspiré de la cuisine mauricienne dont l’ingrédient secret est la simplicité, un des meilleurs aliments qui plaisent au plus grand nombre, ajoute-t-elle.  De bouche-à-oreille, le restaurant s’est bâti une solide réputation. Le couple Chlubna précise : « La clé du succès, c’est d’offrir le meilleur service possible à notre clientèle. C’est notre principal atout et nous misons sur sa satisfaction. Nous sommes fiers que des gens des quatre coins de l’île, ainsi que des touristes, viennent pour déguster nos mets. »

Dotée d’une énergie débordante et d’une détermination à tout surmonter, Géraldine estime que leur succès provient de leur penchant pour l’entrepreneuriat. « Nous sommes heureux de notre accomplissement ici puisque notre restaurant tourne à plein régime. »