Perspectives : «Les services, principal moteur de la croissance nationale» | Défi Économie Aller au contenu principal

Perspectives : «Les services, principal moteur de la croissance nationale»

Hector Espitalier-Noël

Analysant la situation économique dans le pays, le CEO du conglomérat ENL Limited (ayant des actifs de Rs 68 milliards), met l’accent sur l’importance du secteur des services dans l’expansion. Il fait le point sur l’apport de la consommation.

« Cette année-ci, la croissance devrait être menée principalement par la consommation locale, l’industrie de la construction et les dépenses publiques sur l’infrastructure. Les opérations au détail d’ENL, de même que les business engagés dans la fourniture des services de construction et des matériaux de construction devraient bénéficier de ces conditions favorables, » affirme Hector Espitalier-Noël, Chief Executive Officer d’ENL Limited, dans le rapport annuel 2019 du groupe. « En dépit des défis, tant à Maurice qu’à l’international, le secteur des services devrait être le principal moteur de la croissance nationale, avec la stabilité dans le tourisme et un potentiel élevé dans les services financiers. Nous maintenons notre disponibilité afin de bénéficier de ces meilleures perspectives. »

Si l’industrie des services est en progression avec un impact positif sur les prestataires, on ne pourrait être aussi optimistes pour le secteur cannier. Certes, les revenus par tonne de sucre seront supérieurs à ceux de 2018, l’industrie demeure dans une situation précaire. « Les perspectives dans les revenus venant du sucre sont meilleures car les prix augmentent en Europe. Cependant, ces prix ne seront pas suffisants pour assurer sa durabilité. Il est urgent que la valeur économique totale des sous-produits de la canne à sucre soit reconnue et versée à l’industrie, » a fait ressortir Hector Espitalier-Noël.

La performance générale du groupe est tributaire de ce qui se passe dans ses principaux marchés. A Maurice, la croissance a été revue à la baisse à 3,7% selon les derniers calculs de la Banque de Maurice. Les affaires à l’international demeurent sous l’influence perturbations économiques et/ou politiques dans les principaux marchés.

Ceci étant dit, le CEO d’ENL Limited estime que les sociétés-phares du conglomérat continueront à étendre leurs activités. IL cite ENL Property et Ascencia qui répondront à la demande pour leurs produits immobiliers, en particulier à Moka. Dans le segment de l’hôtellerie, Veranda Leisure and Hospitality maintient sa vitesse de croisière alors que NMH, avec sa nouvelle structure facilitera la concrétisation de nouveaux projets. Rogers Capital poursuivra avec sa stratégie d’apporter de la valeur à son segment offshore et d’augmenter sa part de marché dans le crédit à la consommation. Quant à ENL Agri, elle continuera sa diversification stratégique pour atténuer l’impact du sucre sur sa performance.

Conglomérat ayant une présence courant sur deux siècles, ENL Limited est présent dans les secteurs-clés de l’économie mauricienne dont l’agro-industrie, le développement foncier, le tourisme, la technologie financière, la logistique, le commerce et l’industrie. Selon les données disponibles sur son site, le groupe emploie 7,100 personnes.

De la centaine de compagnies faisant partie du conglomérat, notons Rogers & Co, Ascencia, Moka Smart City (projet immobilier d’envergure au cœur du pays). ENL est le principal actionnaire dans New Mauritius Hotels Limited (premier opérateur hôtelier du pays) et détient des « intérêts importants » dans l’assureur Swan et le groupe Eclosia. Au total, le groupe est synonyme de plus de 120 marques de produits services disponibles dans le pays.

Au terme de son année fiscale 2018/2019, ENL Limited a réalisé des revenus de Rs 16 milliards avec des bénéfices opérationnels de Rs 1,3 milliard. Les principaux contributeurs à cette performance sont Axess avec une meilleure part dans la vente de véhicules neufs, l’hôtellerie et l’immobilier.

« The group performed reasonably well given the difficult economic conditions that prevailed in the sugar and hospitality markets. We achieved these results on the back of our diversified portfolio of activities, balancing underperformance in some markets with the positive impact of opportunities we were able to seize in others, » a expliqué Hector Espitalier-Noël sur la performance de l’année financière écoulée.