Stratégies : la guerre commerciale US/Chine offre des opportunités à CIEL Textile | Défi Économie Aller au contenu principal

Stratégies : la guerre commerciale US/Chine offre des opportunités à CIEL Textile

Textile
Les États-Unis ont imposé une taxe de 15% sur les produits textiles chinois en septembre dernier.

Avec les États-Unis imposant des tarifs douaniers additionnels sur les produits chinois, des fabricants alternatifs, à l’instar de CIEL Textile, se disent prêts à accepter les commandes des acheteurs américains.

« Nous surveillons de très près les problèmes mondiaux tels que le Brexit, la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, la volatilité dans les devises, le tout qui représente à la fois une menace et une opportunité. Par exemple, le Brexit impacte de manière négative nos secteurs du tourisme et du textile, alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine représente une opportunité, car les détaillants sont davantage en quête de fournisseurs alternatifs hors de la Chine », a affirmé Jean-Pierre Dalais dans le rapport annuel 2018/2019 de CIEL Limited, disponible sur son site.

Si les clients américains sont en quête d’autres sources, c’est parce que les deux premières économies mondiales sont engagées dans une guerre de tarifs. Le président américain Donald Trump et son gouvernement ont imposé des tarifs douaniers additionnels sur des produits importés de Chine, valant pas moins de 400 milliards de dollars par an. La raison motivant ces taxes douanières est que les États-Unis souffrent d’un déficit commercial grandissant avec la Chine et ses producteurs locaux sont poussés à mettre la clé sous le paillasson. Et la dernière salve de taxes inclut des produits textiles, avec un taux de 15%, selon les agences de nouvelles financières.

« CIEL Textile est idéalement positionnée pour servir ces clients, grâce à ses usines basées dans la région Maurice-Madagascar de même qu’en Inde et au Bangladesh », a souligné le CEO de CIEL Limited. « Nos équipes sont prêtes et n’attendent qu’à répondre aux nouvelles opportunités et des défis quand ils apparaîtront. »

36 millions d’unités de vêtements

CIEL Textile, désormais sous le contrôle à 100% de CIEL Limited, est le premier contributeur au chiffre d’affaires de la holding. Pour les 12 mois se terminant au 30 juin, CIEL Textile a généré des revenus de Rs 12,15 milliards avec des profits après impôts de Rs 453 millions, une performance atteinte avec la production et vente de quelque 36 millions d’unités de vêtements.

En sus de prospecter le marché américain (voir tableau), le groupe textile est déjà engagé dans une stratégie pour se démarquer. D’abord, le groupe textile cible une clientèle en quête de produits de moyens de gamme et se différenciant, du coup, de la compétition que représente l’Asie. Ensuite, le groupe est engagé dans un processus de rééquilibrer son portefeuille (de clients) en travaillant avec de nouveaux détaillants sur le net et hybrides.

En quête d’opportunités hors du circuit traditionnel démontre le nouvel ordre mondial dans lequel les entreprises mauriciennes évoluent. « L’économie globale est de plus en plus complexe et interconnectée et les développements macroéconomiques sont rapides à gagner Maurice. Il est donc crucial d’anticiper ces développements et de réduire notre exposition à un marché afin de minimiser les risques auxquels nous faisons face », a fait ressortir Jean-Pierre Dalais.

Les principaux marchés en 2019*

Pays Montant**
États-Unis Rs 5,60 milliards
Grande-Bretagne Rs 5,46 milliards
Afrique du Sud Rs 5,25 milliards
France Rs 4,94 milliards
Madagascar Rs 3,55 milliards
Italie Rs 2,66 milliards
Espagne Rs 2,12 milliards
Pays-Bas Rs 1,84 milliards

Des quatre acheteurs majeurs en 2018, seuls les États-Unis ont déboursé davantage cette année pour le ‘Made in Mauritius’. La valeur des exportations est en hausse de Rs 344 millions. Les États-Unis représentent 11,2% des ventes sur les neuf premiers mois de l’année, selon les données publiées par Statistics Mauritius le jeudi 28 novembre.

Les principaux fournisseurs en 2019*

Pays Valeur**
Chine Rs 24,02 milliards
Inde Rs 23,43 milliards
Afrique du Sud Rs 12,10 milliards
France Rs 10,33 milliards

Ces chiffres démontrent l’influence de la Chine dans les échanges commerciaux dans le monde. Sur la période de janvier à septembre, ce sont 16,4% de nos importations qui viennent de ce pays, considéré pendant longtemps comme étant l’atelier du monde. Ce titre serait menacé, car de grosses cylindrées mondiales, à l’instar d’Apple, ayant profité d’une main-d’œuvre bon marché en Chine pendant des décennies, comptent délocaliser dans le sillage de la guerre commerciale.

Note :

  • * Janvier à septembre
  • ** Source : Statistics Mauritius