Compensation salariale : «Le gouvernement a raté son départ avec sa proposition de Rs 200», dit Rashid Imrith | Défi Économie Aller au contenu principal

Compensation salariale : «Le gouvernement a raté son départ avec sa proposition de Rs 200», dit Rashid Imrith

Rashid Imrith

Le gouvernement propose une compensation salariale de Rs 200 aux salariés des secteurs public et privé touchant jusqu'à Rs 50 000 par mois. L'annonce a été faite aux syndicalistes lors d'une réunion du comité tripartite, présidée par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, au Vaghjee Hall, ce vendredi matin 29 novembre.

Les syndicalistes se disent déçus de la proposition du gouvernement. Rashid Imrith, président de la Fédération des syndicats du secteur public, parle d'un «départ raté» du nouveau gouvernement élu après les législatives du 7 novembre.

«Il y a une déception parmi la classe syndicale car nous ne sommes pas satisfaits avec la proposition du gouvernement en ce qui concerne une compensation salariale de Rs 200», a déclaré Rashid Imrith.

«Le gouvernement a raté son départ. Il aurait dû créer un 'feel good factor' comme c'était le cas en janvier 2015», a ajouté le président de la Fédération des syndicats du secteur public, qui réclame l'intervention du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

«Nous écrirons une lettre au gouvernent. Nous nous attendons à ce que les négociations débutent ce lundi au Bureau du Premier ministre», affirme Rashid Imrith.

Si le président de la Fédération des syndicats du secteur public, se dit satisfait du nouveau montant du salaire minimum, qui devrait passer de Rs 9 000 à Rs 10 200, il dit ne pas comprendre comment la compensation salariale de Rs 200 est incluse dans ce nouveau montant. Car, selon certaines sources au sein du National Wage Consultative Council (NWCC), le patronat sera appelé à débourser Rs 9 700 alors que le gouvernement subventionnera les Rs 500 restantes.

«Sa proposition Rs 10 200 comme salaire minimal se enn decision positiv me selma pa pe montre kouma compensation (Rs 200) paret ladan», a déclaré Rashid Imrith.

La proposition du gouvernement  pour une compensation salariale Rs 200 sera portée devant le Conseil des ministres, qui se réunira à la mi-journée ce vendredi.

Le paiement de la compensation salariale tout comme celui du nouveau montant du salaire minimum à Rs 10 200 devra prendre effet à partir de janvier 2020.

Le patronat avait proposé une compensation salariale de Rs 200 jeudi alors que les syndicats réclamaient entre Rs 800 et Rs 1 250.