Fausses promos : le Black Friday n’aurait pas les faveurs des consommateurs | Défi Économie Aller au contenu principal

Fausses promos : le Black Friday n’aurait pas les faveurs des consommateurs

Black Friday

Mieux avertis et plus exigeants, les consommateurs ne se seraient pas laissés séduire par les fausses promos du Black Friday, d’où sa non-édition, cette année, à moins qu’elle ait été reportée la semaine prochaine. La CAP avait souligné, l’année dernière, le caractère purement commercial de cet événement qui profite avant tout aux commerçants.

Le Black Friday, une invention américaine, prétend proposer des rabais importants aux consommateurs.

Malheureusement, comme dans d’autres pays, beaucoup de ces rabais sont loin d’être aussi intéressants qu’ils n’y paraissent. Non seulement les marchands ont toujours tendance à appliquer des ristournes sur les produits les moins en vue ou à afficher des « jusqu’à -50 % » alors que cette réduction ne concerne qu’une toute petite partie des produits. Mais surtout, ils continuent, pour afficher les rabais les plus importants possibles, à s’appuyer sur des prix d’origine élevés qui ne correspondent pas à la réalité. Si la pratique n’est pas neuve, elle n’en reste pas moins choquante.

Le Black Friday, c’est un peu le coup d’envoi des achats de fin d’année pour les Américains. La dinde de la fête de Thanksgiving (le 4e jeudi de novembre) n’est pas encore digérée que la frénésie de Noël s’empare des familles. Les commerçants et sites en ligne rivalisent d’offres promotionnelles pour remporter la manne et booster leur chiffre d’affaires à quelques semaines des réveillons. Pendant quatre jours, du Black Friday (à l’origine, uniquement pour les achats en magasins) au Cyber Monday (réservé aux achats en ligne), des millions d’Américains se précipitent pour décrocher les meilleures affaires.

Pendant ces journées, vous pouvez faire de réelles bonnes affaires, mais aussi vous retrouver avec un appareil de médiocre qualité, voire le payer plus cher qu’à d’autres périodes de l’année ! Comme nous le souligne un commerçant à Bagatelle, ceux qui participent au Black Friday ne font que mettre en évidence des produits qui n’auraient pas trouvé preneurs au cours de l’année.  

Les cybermarchands ne seraient pas en reste. L’UFC Que choisir a relevé des fausses promotions sur des sites marchands aussi réputés qu’Amazon. Comme en période de promotions, les consommateurs avisés gagneraient à faire preuve de la plus grande vigilance lorsqu’ils se retrouvent face à des offres apparemment alléchantes. L’expérience montre qu’au-delà de 10 % ou 20 % de remise, les offres sont rarement véridiques.

Dans tous les cas, mieux vaut, avant d’acheter, prendre le temps de comparer les prix sur différents sites.

Les campagnes de promotions servent plus à inciter les consommateurs à acheter qu’à leur faire réaliser de vraies économies.