Deelum Udhin : d’architecte à chef d’entreprise dans la restauration | Défi Économie Aller au contenu principal

Deelum Udhin : d’architecte à chef d’entreprise dans la restauration

Deelum Udhin

Fondé en 2013, Yam Yamm Snack propose une quinzaine de variétés de snacks frigorifiés.  Depuis deux ans, cette PME s’est aussi lancée dans le service de ‘catering’. Rencontre avec le directeur Deelum Udhin, à Curepipe.

À 30 ans, Deelum Udhin est un chef d’entreprise qui est toujours au four et au moulin. « Depuis que j’ai lancé mon business Yam Yamm Snack six ans de cela, les commandes ne cessent d’accroître », fait-il ressortir. En effet, l’activité économique de ce jeune entrepreneur est la préparation de snacks frigorifiés. Samoussas, hakiens, pâtés, farcis, croquettes, rissoles…ce sont, entre autres, quelques snacks qu’il propose. « Il faut compter plus d’une quinzaine de variétés de produits », ajoute notre interlocuteur.

24 000 pièces par mois

La préparation des snacks se fait à son domicile à Curepipe où il a aménagé une cuisine adaptée. « Nous sommes actuellement à cinq personnes à travailler dans l’entreprise à plein temps », dit-il. Par semaine, Yam Yamm Snack enregistre une production d’environ 6 000 pièces, ce qui fait une production moyenne de 24 000 pièces par mois.  

Deelum Udhin souligne que les clients principaux sont notamment des boutiques, des supermarchés et des Cold Storages. « Cependant, je reçois aussi des commandes importantes pour les grands événements : mariages, fêtes d’anniversaire et de fiançailles. Par ailleurs, des particuliers viennent directement vers nous pour passer leurs commandes », avance l’entrepreneur.

Investissement de Rs 100 000

Ils sont actuellement à cinq personnes à travailler dans l’entreprise à plein temps.
Ils sont actuellement à cinq personnes à travailler dans l’entreprise à plein temps.

Mais d’où lui est venue l’idée de se lancer dans ce domaine d’activité ? Deelum Udhin raconte qu’après le cycle secondaire, il est parti en Irlande pour poursuivre ses études en architecture. « Après cinq ans d’études et de travail, j’ai décidé de retourner à Maurice pour faire ma carrière. Cependant, les choses n’étaient pas aussi faciles. J’ai rejoint une firme privée, mais je ne pouvais m’adapter. Par ailleurs, j’ai commencé à travailler avec mon oncle dans sa boutique », raconte-t-il.

D’ailleurs, c’est pendant son parcours dans cette boutique que l’idée de me lancer dans la production de snacks frigorifiés a germé. « J’ai constaté que les Mauriciens sont nombreux à acheter des snacks pour toutes les occasions car ils n’ont pas vraiment le temps de les préparer eux-mêmes », affirme-t-il.  Avec un investissement initial d’environ Rs 100 000 et avec le soutien de ses parents, Deelum Udhin a lancé finalement son business Yam Yamm Snack.

Aujourd’hui, il se dit satisfait des activités. « Il y a toujours une commande pour mes produits. Je n’ai aucun regret d’avoir fait le choix de travailler à mon propre compte même si j’ai fait mes études en architecture. Mon expérience à l’étranger m’a aidé à développer l’entreprise », souligne l’entrepreneur. Le projet qu’il tient maintenant à cœur est de voir ses produits frigorifiés dans un plus grand nombre de supermarchés et hypermarchés.

La diversification

Depuis deux ans, Deelum Udhin s’est aussi lancé dans le service de ‘catering’. « En effet, ce sont les clients qui nous ont encouragés à offrir ce service. En sus des snacks, nous proposons aussi des plats principaux, des boissons ainsi que des desserts pour des grands événements, comme les mariages et les fêtes de fiançailles entre autres. On peut servir jusqu’à 400 personnes pour une occasion », indique le chef d’entreprise.