Riz Basmati : une hausse de prix d’environ 15 % attendue | Défi Économie Aller au contenu principal

Riz Basmati : une hausse de prix d’environ 15 % attendue

Riz basmati
Photo d'illustration

Coup dur pour les consommateurs en cette période de fin d’année. Selon certains importateurs, le prix du riz Basmati risque de grimper. Une hausse 15 % est envisagée. Raison : l’appréciation du dollar face à la roupie.

Jayen Veerapen, directeur de J.M.Veerapen Ltd, est catégorique. « Dans les semaines à venir, le prix du riz Basmati importé connaîtra une hausse. C’est inévitable. On peut même s’attendre à une augmentation de 15 % », déclare l’importateur.

Actuellement, dit Jayen Veerapen, le dollar est à Rs 37 comparé à Rs 36 en juin dernier. « Prenant en considération la tendance, l’appréciation du dollar devrait se poursuivre. Une situation qui fera grimper le prix du riz sur le marché international car nous achetons principalement en dollars », ajoute notre interlocuteur.

Le directeur de Lolo Hypermarché, aussi importateur de riz, abonde dans le même sens. « Il y aura définitivement une augmentation sur le prix du riz dans les semaines à venir. Actuellement, je ne suis pas en mesure d’avancer un chiffre sur le taux de cette hausse. Mais, l’augmentation est certaine », indique Yusuf Sambon.  Même son de cloche chez un autre importateur. « Le risque d’une hausse sur le prix du riz est bel et bien présent. Cependant, tout dépendra sur l’évolution du prix du dollar », dit-il.

$ 1 100 la tonne

Toutefois, Vassen Chanee, directeur de VSC Distribution, ne partage pas cet avis. Pour lui, le prix du riz sera stable pendant les deux prochains mois. « La question d’une hausse du prix du riz ne se pose pas. D’ailleurs, le prix est passé de $ 1 200 la tonne, deux mois de cela, pour atteindre $ 1 100 la tonne actuellement. Je ne vois pas la tendance d’une hausse du prix », dit-il.

Importation du riz

Année  Valeur importée
2017 1,6 milliard
2018 1,8 milliard
Janvier à juin 2019 889 millions 

Jayen Chellum, secrétaire général de l’Acim :  « L’appréciation du dollar n’est pas une raison valable »

Le secrétaire de l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM), Jayen Chellum, soutient : « Le prix du riz sur le marché international est stable. Par ailleurs, le fret a légèrement baissé. Comment est-ce possible que le prix du riz sur le marché local augmente ?  L’appréciation du dollar n’est pas une raison valable pour augmenter le prix du riz Basmati », déplore-t-il. Selon lui, « le gouvernement doit intervenir et mettre de l’ordre dans ce marché ».