À Chemin-Grenier : rencontre avec Yesnhna, la gérante de Photo Sud | Défi Économie Aller au contenu principal

À Chemin-Grenier : rencontre avec Yesnhna, la gérante de Photo Sud

Yesnhna Gopinauth
Grâce à Photo Sud, les villageois n’ont plus besoin de se rendre à Port-Louis ou dans d’autres villes.

À 26 ans, Yesnhna Gopinauth gère Photo Sud, le studio que sa grand-mère a ouvert il y a 11 ans à Chemin-Grenier et qui offre toute une panoplie de services ayant trait à la photographie, entre autres. On s’y est rendu, lundi dernier.

Photo Sud est niché dans le bâtiment B. Sreepaul, sur la route principale de Chemin-Grenier. Fondé en 2007, il a comblé un vide dans la région, car en ce temps-là, l’absence d’un studio moderne se faisait sentir dans la région. « à l’époque, les villageois devaient se rendre à Port-Louis où dans d’autres villes pour faire développer leurs photos », explique Yesnhna.

C’est alors que sa grand-mère a pris la décision d’ouvrir ce studio d’autant plus que ses fils, qui sont photographes, devaient se rendre dans la capitale pour faire développer leurs photos. En effet, ces derniers offrent leurs services pour les mariages, anniversaires et autres fêtes familiales. À cette époque, Yesnhna était encore étudiante mais portait déjà un intérêt à la photographie et durant ses heures libres, elle apprenait cet art de ses oncles et de son père. Si ces derniers pratiquent toujours la photographie, c’est surtout Yesnhna qui effectue les travaux d’impression.

À cet effet, Photo Sud dispose d’une imprimante très sophistiquée, capable d’imprimer des photos de plusieurs dimensions. « Aujourd’hui, avec la technologie digitale, le travail se fait beaucoup plus vite, contrairement à l’argentique dont le procédé est long », dit-elle. Elle explique que plusieurs de ses clients font imprimer leurs photos prises sur leurs téléphones cellulaires et que le transfert des données sur l’imprimante se fait par bluetooth. « En quelques minutes, ils ont leurs photos imprimées », poursuit-elle. Ils ont aussi le choix d’apporter leurs prises sur pendrive, cartes mémoires et autres supports. Elle explique que cet appareil peut aussi apporter des corrections, dont le recentrage des photos.

Par ailleurs, notre interlocutrice avance qu’hormis les services de photographie, ses oncles font aussi des prises de vidéos pour les mariages et autres fêtes familiales. « Nous voulons offrir des services de qualité aux personnes qui n’ont pas les moyens de louer les services de photographes professionnels ». On trouve aussi d’autres services comme les photos passeport, des travaux d’encadrement, des photos laminées sur bois, des photocopies en noir et blanc ou en couleurs, des facilités d’email. Elle affirme que parmi ses clients, elle compte des gens venus aussi loin que de Chamarel, Baie-du-Cap et autres régions.  

Parallèlement, ce studio met aussi en vente toute une série d’accessoires comme des cartes mémoires, des pendrives, et des protections pour écran, entre autres. On y trouve en outre des caméras de surveillance. « Nous effectuons les installations et les services de maintenance », dit-elle.  La jeune femme ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle a l’intention de développer davantage ce studio fondé par sa grand-mère.