Écologie : l’invention du biologiste Rick-Ernest Bonnier | Défi Économie Aller au contenu principal

Écologie : l’invention du biologiste Rick-Ernest Bonnier

Rick-Ernest Bonnier
Rick-Ernest Bonnier est l’inventeur d’un équipement écolo en mer.

Biologiste marin, Rick-Ernest Bonnier est l’inventeur d’un équipement baptisé l’Ocean Cleaner Device. Son but est de préserver l’écologie tout en nettoyant des océans.  

Essayer et inventer ! C’est la devise de Rick-Ernest Bonnier. L’aventure entrepreneuriale de ce jeune biologiste marin débute en août 2018. Il raconte : « Au prime abord, je ne prévoyais pas un parcours d’entrepreneur. Soucieux de l’environnement, j’espérais surtout trouver une solution immédiate pour arrêter la pollution dans les océans. Après avoir conçu l’Ocean Cleaner Device, j’ai observé le potentiel de cette machine et c’est là que j’ai créé la compagnie, Clean Ocean International, spécialisée pour le nettoyage des océans. »

Il est parti d’une idée simple pour préserver la mer.
Il est parti d’une idée simple pour préserver la mer.

Son idée pourrait bien figurer parmi les innovations uniques sur le sol mauricien. Ocean Cleaner Device (OCD) utilise la force magnétique et les mouvements naturels de l’eau pour déplacer le plastique. Dans une cuve contenant des morceaux de plastique, l’appareil peut éliminer du plastique à 100% en moins de deux minutes. Cela fonctionne à la fois en surface et sous l’eau. « Nous le testons maintenant dans un réservoir de 14 400 litres. Personne n’y avait pensé avant, le résultat est positif », se réjouit le jeune inventeur.

Enfance difficile

Rick-Ernest Bonnier souligne : « Toutes les machines internationales nettoient les océans uniquement jusqu’à la surface de 30%, tandis que notre équipement l’‘Ocean Cleaner Device’ débarrasse non seulement les déchets à la surface mais aussi sous la mer à 100%. Dans la conjoncture actuelle, nous sommes toujours en procédure pour avoir les permis nécessaires pour ce type de service. Toutefois, nous avons déjà quelques clients qui sont intéressés à solliciter nos services. Après s’être bien établi à Maurice, nous visons le marché international d’ici début 2020. »

Il confie : « Mon enfance n’a pas été facile. J’ai grandi dans une famille modeste et j’ai perdu mon père à l’âge de 15 ans. Ma réussite est dédiée à ma mère, puisqu’elle a fait beaucoup de sacrifices pour grandir mes sœurs et moi. Nous avons bien réussi dans la vie et nous lui en serons éternellement reconnaissants. »

Désormais, l’entrepreneur porte plusieurs cordes à son arc. « Je compte dix ans d’expérience dans la conservation marine et terrestre. Je travaille aussi comme consultant à temps partiel pour des projets d’éducation marine et environnementale dans les hôtels. Ma passion sont la plongée sous-marine, le ‘wake boarding’ et les escalades pendant mon temps libre. »