Liberté de mouvement : Maurice à la 12e place dans le Visa Openness Index | Défi Économie Aller au contenu principal

Liberté de mouvement : Maurice à la 12e place dans le Visa Openness Index

Seychelles

Le dernier rapport sur le degré d’ouverture des pays africains aux voyageurs a été récemment publié par la Banque Africaine de Développement (BAD). Le Visa Openness Index Report couvre 54 territoires et Maurice se retrouve classé à la 12e place.

Le pays figure ainsi parmi les 34 pays les plus accueillants. Il n’impose pas de visa pour des ressortissants de 27 pays. Il en impose cependant à 21 autres à l’arrivée. Ceux venant de cinq pays doivent obtenir l’autorisation avant de débarquer à Maurice. Selon l’étude de la BAD, Maurice n’offre pas la facilité de visa électronique. Il n’a pas encore ratifié l’accord de libre-échange continental africain ni rejoint le marché unique du transport aérien de l’Afrique ou signé le Protocole sur la libre circulation des personnes.

« En 2019, la tendance des pays africains pour libéraliser davantage leur régime d’octroi des visas s’est maintenu. Cela favorise ainsi une plus grande aisance pour les voyages en Afrique. Un record de 87% de pays africains ont amélioré ou maintenu leur score, représentant une hausse de 9% de la précédente étude. La plupart des pays qui ont réalisé d’énormes progrès sur la question du visa ont adopté en force la technologie, à travers le visa électronique, pour faciliter le mouvement des voyageurs », dit la BAD.

Treize pays qui affichent le plus de progrès, de 2016 à cette année, ont offert l’e-Visa. Ils sont l’Angola, le Bénin, le Cameroun, l’Égypte, le Gabon, le Kenya, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, la Sierra Leone, la Tanzanie, la Tunisie et le Zimbabwe.

Les Seychelles et le Bénin sont les plus performants en offrant l’accès sans visa à tous les Africains. De la région orientale de l’Afrique, l’Éthiopie a fait son entrée dans la liste des premiers 20. Parmi les pays les moins ouverts, on retrouve l’Érythrée, le Soudan, la Libye, la Guinée équatoriale et en dernière position, le Sahara occidental où aucune information n’est disponible.

« Les données fournies dans le rapport seront utiles aux décideurs politiques pour prendre des mesures plus appropriées afin d’assouplir leur régime de visa en faveur des visiteurs africains. Le résultat sera payant. Les pays qui ont pratiqué plus d’ouverture et facilité l’accès sont parmi ceux qui attirent des investissements directs étrangers et enregistrent des croissances solides incluant dans le secteur du tourisme », dit le Dr Khaled Sherif, vice-président du Regional Development, Integration and Business Delivery de la BAD.

Les Seychelles demeurent en pole position du classement.
Les Seychelles demeurent en pole position du classement.