Litige au CEB - Soumission des contre-propositions : date butoir le 26 novembre | Défi Économie Aller au contenu principal

Litige au CEB - Soumission des contre-propositions : date butoir le 26 novembre

Clency Bibi

Suivant sa demande de renvoi, le Central Electricity Board (CEB) a jusqu’au 26 novembre 2019 pour soumettre ses contre-propositions devant l’Employment Relations Tribunal (ERT).

Selon le président de la CEBSA, Clency Bibi, cette demande de renvoi s’expliquerait du fait que la direction du CEB attend la constitution d’un nouveau Conseil d’administration après la tenue des élections générales.Soulignons que c’est en octobre dernier que le syndicat a soumis une série de 25 points de litige devant cette instance judiciaire.

Parmi les points litigieux, on trouve la structure salariale, les droits acquis qui, selon le syndicat, sont menacés, la Retention Allowance qui a été abolie, la compensation salariale de 2017 qui a été réduite à 50 %, le paiement d’une compensation pour le travail de nuit et l’exclusion du samedi et du dimanche dans la comptabilisation des Vacation Leaves du fait que la semaine de cinq jours de travail est en vigueur au CEB.

Clency Bibi cite aussi le problème des congés de maternité. À cet effet, il milite pour que les employées en congés de maternité ne perdent pas « l’accumulation de leur Vacation Leaves » et les 6 % du Passage Benefit.

Il cite aussi le cas des veuves des employés en service avant 2008, qui décèdent entre 60 et 65 ans, qui ne bénéficient pas de pension contributive. Ces familles ne touchent qu’une compensation représentant 48 mois de salaire de leurs défunts époux. Il trouve que c'est une injustice car les employés qui partent à la retraite à partir de 60 ans bénéficient de leur pension contributive. Il souhaite que la direction du CEB collabore pleinement avec le syndicat pour le bien des employés.