Robin et Brinda Ramasawmy : unis dans l’amour et l’entrepreneuriat | Défi Économie Aller au contenu principal

Robin et Brinda Ramasawmy : unis dans l’amour et l’entrepreneuriat

Robin et Brinda.

Le couple Robin et Brinda Ramasawmy est connu pour sa débrouillardise, un véritable atout pour réussir dans le monde de l’entrepreneuriat.

Samedi dernier, sous le toit d’une boutique à Chemin-Grenier, Brinda vendait des letchis en provenance d’un verger de Montagne-Longue à Rs 100 le demi-kilo que lui a rapporté son mari Robin. Cela fait cinq ans depuis que Brinda le fait à la saison des letchis et ceux que propose le couple ne laissent pas indifférents de par leur qualité.

Robin, qui était à ses côtés, nous explique qu’il se lève chaque matin à 4h00 pour se rendre dans un verger à Montagne-Longue, afin de cueillir des letchis qu’il affirme être de très bonne qualité. Il explique qu’il cueille seulement une certaine quantité qu’il peut vendre le même jour. « Ainsi, mes clients ont la garantie qu’ils ont des fruits fraîchement cueillis », dit-il. Robin avance que le transport par camion lui coûte Rs 2000, mais qu’importe, puisqu’il peut faire des profits.

Il explique que, contrairement à certains marchands qui achètent en avance des arbres fruitiers, il préfère acheter ses letchis au poids pour éviter de mauvaises surprises. « Je préfère ne pas prendre de risques à cause des chauves-souris qui ravagent les vergers, mais aussi à cause des conditions climatiques incertaines. C’est un travail que nous faisons à temps partiel et je veux le faire bien », nous dit cet ancien receveur d’autobus aujourd’hui converti en contracteur en bâtiment. Dès 10 heures du matin, le couple est sur place et y reste jusqu’à l’écoulement de leur stock, c’est-à-dire environ 14h30.

Cependant, Brinda ne se contente pas de vendre que des letchis. En effet, à partir de 16h30, elle vend des grillades à la même place jusqu’à 20h00. La clientèle a le choix entre du poulet, du poisson et de l’agneau. Brinda explique que ses grillades sont très réputées dans la région et que c’est durant le week-end et la saison festive, notamment Noël, que ses grillades se vendent le mieux. « C’est l’époque où je travaille aussi plus sur commande», explique Brinda. Cette dernière est aussi connue pour ses faratas. « Je prépare des faratas feuilletés comme le faisaient nos grands-parents dans le passé », explique-t-elle. Elle reçoit des commandes pour les mariages, les anniversaires et les cérémonies religieuses et prépare aussi les célèbres ‘sept caris’ sur demande.

Brinda excelle aussi dans la préparation de divers plats, notamment du briani aux légumes, au poulet et au poisson et autres snacks pour toutes les occasions. Elle conseille aux clients de passer leurs commandes plusieurs jours en avance afin qu’elle puisse se procurer les différents ingrédients nécessaires. Brinda envisage d’ouvrir prochainement un petit restaurant pour faire prospérer son commerce.