FA Snack : une cuisine ouverte à Chemin-Grenier | Défi Économie Aller au contenu principal

FA Snack : une cuisine ouverte à Chemin-Grenier

Farhad Pirbacose
Farhad a choisi de rester dans la cuisine.

Après plus de 30 années passées dans de prestigieux hôtels du pays, Farhad Pirbacose a ouvert « Fa Snack » à Chemin-Grenier, où il partage ses secrets dans l’art culinaire.

L’un des premiers attraits de Fa Snack est sa cuisine ouverte, où les clients peuvent observer la préparation des plats. Une pratique que Farhad a empruntée aux grands hôtels. « Ils peuvent même se renseigner auprès du cuisinier sur la préparation de tel ou tel plat  », explique-t-il.

Notre interlocuteur a adopté ce système pour rassurer aussi sa clientèle que leurs commandes sont préparées dans des conditions hygiéniques. Parmi les menus, on trouve des mines frites, mines bouillies, riz frit au poulet, mouton et végétarien, des boulettes de Chez Ah-Kong, sandwich au poulet, fromage tomate ou au marlin fumé aussi bien que des paninis. On y trouve aussi des burgers fait maison. «  J’ai investi dans des appareils pour la préparation des burgers, selon ma propre recette  », fait-il comprendre. Ce petit restaurant attire non seulement les habitants de Chemin-Grenier, mais aussi d’autres régions du pays.

C’est en 1985, à l’âge de 18 ans que Farhad a pris un emploi comme serveur à Belle Mare Plage Hotel. «   C’était par pur hasard, car à l’époque, il y avait un fort taux de chômage   », dit-il. Puis, il est parti tenter sa chance dans un hôtel à La Réunion. Après quelques années, il rentre à Maurice où il travaillera successivement au Berjaya, La Croix du Sud et à Lux Le Morne, où il gravira les échelons jusqu’à devenir Restaurant Manager.

À Belle Mare Plage Hotel, il suit une formation de six mois menant à un CAP. Outre l’accueil et le service, explique-t-il, le serveur doit aussi avoir une connaissance de la cuisine pour pouvoir répondre aux clients qui cherchent des renseignements sur la préparation de tel ou tel plat.

Après 30 années dans le circuit hôtelier, Farhad a décidé de se mettre à son compte. Dès 9 heures, il est déjà sur place pour ses préparatifs, afin de recevoir ses premiers clients à 11 heures. Fort de ses connaissances, tant dans la cuisine qu’à l’accueil, il a su fidéliser une bonne clientèle.