Sudarsan Odampully, l’organisateur des «Big Fat Indian Weddings» | Défi Économie Aller au contenu principal

Sudarsan Odampully, l’organisateur des «Big Fat Indian Weddings»

Sudarsan Odampully
Sudarsan Odampully estime que Maurice a un grand potentiel pour les mariages grandioses.

C’est en novembre 1991 que Sudarsan Odampully, d’origine indienne, a déposé ses valises pour la première fois à Maurice. Après avoir fait face à de nombreux défis, il a réussi à brosser une carrière. Aujourd’hui, son entreprise Intune Travel demeure une référence dans l’organisation de mariages de luxe et haut de gamme.

Intune Travel est une société de gestion de destinations à Maurice, une Destination Management Company (DMC) composée d’agents jeunes et professionnels. En plus d’être une DMC, l’entreprise organise également les mariages et les événements les plus luxueux de l’île, en particulier les « Big Fat Indian Weddings ». Par ailleurs, sa filiale Island Walk, est la société de gestion de flotte qui propose une gamme complète de services de transfert d’aéroport, de voyages en catamaran et de tours à Maurice. « L’année dernière, nous avons également obtenu notre propre comptoir privé à l’aéroport. La société compte de nombreux véhicules de différentes classes ainsi qu’une équipe professionnelle et formée d’environ 50 personnes pour fournir un service de qualité aux clients », soutient notre interlocuteur.

Assistance personnalisée

Big Fat Indian Weddings

Mais qu’est-ce qui explique la réussite de toutes ses activités économiques ? Sudarsan Odampully se présente comme une personne orientée vers les entreprises. « Maurice est un joyau de l’océan Indien et a un grand potentiel pour les « Big Fat Weddings». En 2010, j’ai alors décidé de m’engager dans cette nouvelle activité. J’ai commencé l’année avec un mariage où j’ai hébergé 800 personnes au coût d’environ un million d’euros », indique notre interlocuteur. L’entreprise fournit aux clients une assistance personnalisée qui comprend les transferts de l’aéroport, les décorations, le montage de la production, l’hébergement pour les invités et la famille proche.

Big Fat Indian Weddings« Nous assurons aussi les services des chefs, des fleuristes, des artistes entre autres», dit-il. Ses clients ciblés ont toujours été les clients étrangers riches venant de différents secteurs d’activité. Ce sont notamment des hommes d’affaires, des professionnels, des célébrités, des banquiers et même des producteurs de films. « Cependant, nous constatons également une demande auprès des Mauriciens. Mais nous restons toujours dans les mariages luxueux, que ce soit pour la clientèle internationale ou locale », précise le directeur.

Aujourd’hui, dit-il, les activités se portent bien. La destination mauricienne est toujours en forte demande pour le marché indien.

« Cependant, parfois il est difficile d’obtenir la disponibilité d’un hôtel et nous sommes également confrontés à de nombreux problèmes avec les compagnies aériennes, les tarifs des billets et les prix des hôtels qui sont très élevés », déplore notre interlocuteur.  Selon ce dernier, les autorités doivent travailler à repositionner l’île et à penser de manière stratégique pour inciter les clients à dépenser à Maurice.  « Nous devons garder à l’esprit que ces clients dépensent beaucoup dans notre pays et contribuent réellement à stimuler notre croissance économique. Les hôteliers doivent travailler en collaboration avec les organisateurs de mariages pour pouvoir s’adapter à cette clientèle », soutient Sudarsan Odampully.


Projets futurs

Sudarsan Odampully vise désormais à étendre ses services à d’autres marchés et à continuer d’innover afin de rester le meilleur du marché. « Nous avons trois mariages importants pour 2020 à Maurice sur lesquels nous avons déjà commencé à travailler », dit-il.  En plus de cibler les mariages locaux, l’entreprise cible d’autres marchés tels que l’Afrique du Sud, le Kenya et le Royaume-Uni, où vit la communauté indienne.


Un parcours qui inspire

Sudarsan Odampully est né dans un village isolé d’Alangad, district de Palakkad à Kerala en Inde. Il est le benjamin d’une famille de quatre enfants du couple Koru et Dakshayani. « Issus d’une famille pauvre, nous devions travailler depuis notre jeune âge pour joindre les deux bouts. Comme je n’étais pas très bon en études, mon oncle m’a dit de me lancer dans le textile pour confectionner les uniformes pour l’armée indienne », raconte-t-il.

C’est ainsi qu’il s’est tourné vers le textile et s’est installé à Mumbai. « Ensuite, en 1991, j’ai eu la chance de venir travailler à Maurice avec seulement 600 roupies indiennes en poche », dit-il. C’est ainsi que sa nouvelle aventure débute. Quelques années plus tard, il rencontra l’amour de sa vie, Vilashni Roopun Odampully, qui est aujourd’hui non seulement sa femme mais aussi sa partenaire en affaires. Ils sont parents de trois enfants : deux garçons et une fille.