US Aid : formation en énergie ouverte aux Mauriciennes | Défi Économie Aller au contenu principal

US Aid : formation en énergie ouverte aux Mauriciennes

Énergie

Les Mauriciennes sont invitées à participer dans un programme de formation dans le secteur de l’énergie. À travers l’initiative Power Africa, les ressortissantes de 25 pays d’Afrique sahariennes sont appelées à prendre part à des séances de formation qui vont se dérouler durant quatre semaines au Dakar, Sénégal.

Les participantes doivent être capables de s’exprimer en français et démontrer une volonté à avoir un impact positif sur leurs communautés, pays, et le continent africain. Il serait aussi judicieux qu’elles soient porteuses d’un projet ou d’une idée de projet dans le secteur de l’énergie en Afrique.

Parmi les autres pays éligibles, on retrouve : Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centre-Afrique, Comores, Djibouti, Gabon, Guinée-Équatoriale, Madagascar, Niger, République de Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Sénégal et Togo.

Les inscriptions peuvent se faire sur le site www.yaliafriquedelouest.org, sous l’onglet ‘postuler au programme Power Africa’. Pour toutes informations, les organisateurs peuvent être contactés à travers info@crlyalidakar.org. Tous les frais liés à la formation sont pris en charge par le Centre Régional de Leadership Yali Dakar.

Power Africa est une initiative des États-Unis, pilotée par l’US Aid, qui vise à doubler l’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne d’ici 2030. Cette année, Power Africa se joint au Centre Régional de Leadership YALI Dakar dans le cadre du programme de formation professionnelle d’une nouvelle génération de femmes leaders dans le secteur de l’énergie.

« Êtes-vous une jeune femme œuvrant ou impliquée dans l’écosystème de l’énergie en Afrique ? Vous voulez vous perfectionner et faire décoller votre carrière ? Êtes-vous prête à développer vos compétences en leadership, à renforcer vos réseaux professionnels, à décrocher de nouvelles opportunités et à démontrer votre désir d’assumer un plus grand rôle en tant que leader dans ce domaine ? », annonce US Aid.

Selon cette organisation, deux tiers de la population de l’Afrique subsaharienne n’ont pas accès à l’électricité. Quand l’initiative Power Africa a été lancée en 2013, le secteur privé et les gouvernements à travers la planète ont pris comme résolution de réduire ce ratio.

L’objectif de Power Africa est d’apporter 30 000 mégawatts d’énergie plus saine écologiquement et de générer suffisamment d’énergie pour 60 millions d’habitations et d’espaces d’affaires.

«Notre but est ambitieux mais réalisable car nous travaillons en réseau et en collaboration. Power Africa encourage les meilleures entreprises, des décideurs politiques et des institutions financières à surmonter la crise de l’énergie, très grave dans certaines régions d’Afrique. L’initiative est basée sur un effort collectif pour aider les leaders en Afrique à façonner leur avenir », souligne l’US Aid.