Malgré l’appréciation du dollar : les importateurs maintiennent les prix des grains secs | Défi Économie Aller au contenu principal

Malgré l’appréciation du dollar : les importateurs maintiennent les prix des grains secs

Les importateurs rassurent les consommateurs sur la stabilité des prix jusqu’à la fin de l’année.

Si certains importateurs prévoient une hausse des prix des grains secs d’ici un mois suite à l’appréciation du dollar, d’autres estiment que l’augmentation n’est pas pour bientôt. Explications. 

Dholl petits pois, lentilles noires, lentilles rouges, lentilles vertes… ces grains secs devraient coûter plus cher d’ici un mois. C’est ce que prévoit l’importateur Pritam Dabydoyal, directeur de P&P International. Raison de la hausse :  l’appréciation constante du dollar. 

« Cependant, actuellement les consommateurs sont protégés grâce à d’anciens contrats. Nous avons déjà des stocks de grains secs pour le moment. Mais avec l’arrivage de nouvelles cargaisons, on peut s’attendre à une augmentation des prix », soutient-il. En ce qui concerne le prix du gros pois, Pritam Dabydoyal souligne qu’il faut attendre 15 jours pour savoir s’il y aura hausse ou baisse du prix.  « Tout dépendra des producteurs de Madagascar et du Pérou », soutient-il.

Nouvelles récoltes 

Cependant, pour l’importateur Jayen Veerapen et directeur de J.M.Veerapen Ltd, une hausse des prix des grains secs n’est pas à l’agenda pour le moment. « C’est vrai que le dollar ne cesse de grimper. Mais avec les nouvelles récoltes attendues en octobre et en novembre, l’éventuelle hausse des prix sera compensée par la grosse production. Par ailleurs, nous avons déjà le stock pour les quatre prochains mois », explique-t-il. Selon lui, les prix des grains secs sur le marché local seront maintenus jusqu’à décembre. Un avis que partage Vassen Chanee, directeur de VSC Distribution : « Les prix des grains secs seront stables pour les prochains mois. Même si le dollar s’apprécie, il n’y a aucun impact sur les prix car nous fournissons toujours les anciennes cargaisons sur le marché local », soutient l’importateur. Il rassure les consommateurs sur une stabilité des prix jusqu’à la fin de l’année. 


Suttyhudeo Tengur de l’APEC : « L’appréciation du dollar n’est pas un élément suffisant pour augmenter les prix »

Le président de l’Association pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC) est catégorique. Pour lui, la question d’une éventuelle hausse sur les prix des grains secs ne se pose pas. « Il est vrai que le dollar ne cesse d’apprécier. Toutefois, ce n’est pas une excuse pour augmenter les prix. En effet, l’appréciation du dollar n’est pas un élément suffisant dans la révision des prix. Il y a d’autres éléments qu’il faut prendre en considération », dit-il. À l’heure actuelle, poursuit notre interlocuteur, les consommateurs ne doivent pas craindre une hausse des prix.