Jérôme Migale : l’homme qui rend les voitures propres comme neuves | Défi Économie Aller au contenu principal

Jérôme Migale : l’homme qui rend les voitures propres comme neuves

Jérôme Migale
Le jeune homme assure aussi le nettoyage des camions, vans, autobus, motocyclettes et bateaux, entre autres.

Depuis deux années, Jérôme Migale parcourt le pays pour effectuer le nettoyage intérieur et extérieur des véhicules à domicile. Un métier qui rapporte.

Le nettoyage d’une voiture tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ainsi que le polissage de la carrosserie sont connus comme l’esthétique automobile, mais à Maurice, c’est sous le terme anglais « detailing » qu’il est connu. Ce métier requiert une certaine maîtrise technique.

À 8 heures 30, ce jeudi matin, à La Caverne, Jérôme faisait l’esthétique d’une voiture. Une aubaine pour nous, car d’habitude, il se rend chez ses clients à travers le pays pour faire ce travail. 

« Les gens me contactent sur mon portable ou sur Facebook », dit-il. Il quitte alors tôt la maison pour rentrer tard dans l’après-midi, car le nettoyage complet d’une voiture prend deux à trois heures. « Une petite voiture peut prendre au minimum trois heures, alors qu’une berline peut prendre six heures », souligne-t-il. Pour une voiture de couleur noire, il y a plus de travail.

Jérôme Migale

Pour nettoyer les sièges et les autres parties intérieures, il se sert d’un aspirateur avant d’y appliquer un parfum. Pour l’extérieur, après avoir traité la carrosserie avec un produit spécial, il utilise une polisseuse spéciale. Il affirme que ce procédé n’affecte nullement la peinture de la voiture. Il souligne qu’il entreprend aussi des travaux pour deux concessionnaires de voitures ‘reconditionned’.

Il utilise aussi un produit spécial pour le nettoyage des vitres et des pneus de la voiture, alors qu’un polissage suffit pour les jantes. Il avance qu’après le nettoyage, la voiture devient comme neuve. 
Le jeune homme assure aussi le nettoyage des camions, vans, autobus, motocyclettes et bateaux, entre autres. Il est même disposé à s’occuper des cyclistes à la demande des clubs avant une importante compétition.  

Jérôme Migale

Avant de se mettre à son compte, Jérôme a débuté  comme laveur de voitures au sein d’une compagnie, laquelle lui a ensuite confié le travail de polissage à la main de la carrosserie et finalement le 
« detailing » après avoir suivi un stage de formation. 

Souhaitant ouvrir sa boîte,  il avait réuni le capital nécessaire au prix d’un gros sacrifice, explique-t-il. Au début, son père a travaillé avec lui et aujourd’hui il est aussi épaulé par son frère.  Comme on le dit souvent, devenir entrepreneur est une question d’idée et de persévérance.